Attendre une chirurgie... parfois plus d'un an

Des données obtenues par LeDroit grâce à une... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Des données obtenues par LeDroit grâce à une demande d'accès à l'information faite auprès du ministère de la Santé révèlent que sur un total de 73 patients qui attendent leur tour depuis au moins douze mois, quatre cas sont en attente depuis plus de deux ans pour une chirurgie d'un jour. Dans certains cas, les délais sont parfois occasionnés par les patients eux-mêmes, souligne toutefois le porte-parole du CSSSG, Sylvain Dubé.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partager

Sur le même thème

Soixante-treize noms se trouvent sur une liste d'attente depuis plus d'un an pour obtenir une chirurgie au Centre de santé et de services sociaux de Gatineau (CSSSG).

Des données obtenues par LeDroit grâce à une demande d'accès à l'information faite auprès du ministère de la Santé révèlent que sur un total de 73 patients qui attendent leur tour depuis au moins douze mois, quatre cas sont en attente depuis plus de deux ans pour une chirurgie d'un jour.

En regardant l'ensemble des demandes de chirurgies aux hôpitaux de Hull et de Gatineau, ce sont 2,8% des patients qui attendaient depuis plus d'un an, en date du 21?novembre dernier. Dans la majorité des cas, il s'agit de patients qui doivent subir une chirurgie d'un jour.

Le directeur des communications du CSSSG, Sylvain Dubé, a fait savoir que la majorité des demandes de chirurgies d'un jour en attente depuis plus d'un an relèvent de l'orthopédie et de la chirurgie générale.

Les chirurgies de la hanche et du genou sont généralement effectuées dans des délais beaucoup plus courts. Ce sont donc les autres opérations orthopédiques d'un jour, touchant par exemple un poignet, un coude ou une épaule, qui font vivre de plus longs délais d'attente aux patients concernés.

«On a descendu beaucoup cette liste-là de chirurgies orthopédiques d'un jour», précise M.?Dubé, chiffres à l'appui.

À titre d'exemple, il y avait, en décembre 2010, 652 patients en attente depuis plus d'un an pour une chirurgie orthopédique d'un jour dans l'un des deux hôpitaux du CSSSG. Ce nombre a chuté à 230 l'an dernier, et se situe actuellement à 32.

En ce qui concerne les chirurgies nécessitant une hospitalisation, la majorité des patients sont en attente depuis moins de six mois. Une soixantaine de personnes attendent tout de même depuis six à douze mois, tandis que neuf autres se retrouvent sur la liste depuis plus d'un an.

Avec William Leclerc

Plus de détails dans l'édition du Droit du 21 décembre 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer