Les paramédics ne traverseront plus la rivière

Les paramédics d'Ottawa ne traverseront plus la rivière pour venir en  aide à... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partager

Les paramédics d'Ottawa ne traverseront plus la rivière pour venir en aide à leurs homologues québécois à compter du 1er janvier si l'Agence de la santé de l'Outaouais ne leur garantit pas une couverture d'assurances en cas de poursuite ou d'accident.

Le chef du Service paramédic d'Ottawa, Anthony Di Monte, a indiqué attendre depuis plus d'un an qu'une entente survienne avec l'Agence de la santé de l'Outaouais au niveau des assurances. «Si on a un accident en répondant à une urgence au Québec, on veut que l'Agence ou une entité du gouvernement du Québec assume les coûts, indique M. Di Monte. S'il y avait une poursuite légale, il faudrait aussi que les coûts soient assumés. [...] On avait énuméré ces éléments-là en novembre 2011, l'Agence était supposée mettre un avocat sur le dossier, mais jusqu'à date, on n'a pas réglé ces éléments-là, donc le contentieux ici, l'opinion légale qu'il m'a donnée, c'est "chef, vous mettez la Ville en péril".»

Pour l'année en cours, les paramédics d'Ottawa avaient consenti à fournir de l'aide à leurs homologues de l'Outaouais à un maximum de 50 reprises. Jusqu'à présent, ils ont ainsi été appelés en renfort à 49 reprises depuis le 1er janvier. Chaque intervention, qui coûte environ 1000$, est remboursée par le gouvernement du Québec.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer