Rappel de sang: des chirurgies annulées en Outaouais

Des chirurgies ont été annulées en dernière minute... (Archives, La Presse)

Agrandir

Des chirurgies ont été annulées en dernière minute dans plusieurs hôpitaux du Québec en raison d'incidents constatés au centre d'entreposage de l'agence Héma-Québec, à Montréal.

Archives, La Presse

Partager

La présence possible de microfuites dans des sacs de sang distribués par Héma-Québec aux établissements de santé de la province force l'annulation de chirurgies en Outaouais.

Héma-Québec a demandé aux établissements de mettre en quarantaine, par mesure préventive, des sacs de sang provenant d'un lot en particulier «en raison de microfissures constatées sur quelques poches de sang».

«Des tests sont actuellement effectués sur les produits sanguins mis en quarantaine, a indiqué Héma-Québec par voie de communiqué. Selon ces résultats, les produits sécuritaires pourront être remis en circulation.»

Au Centre de santé et de services sociaux de Gatineau (CSSSG), cette mesure force l'annulation de cinq chirurgies électives jeudi et de 17 chirurgies vendredi pour les hôpitaux de Hull et de Gatineau.

La Dre Anne Gervais, directrice des services professionnels et des affaires médicales, a indiqué que la mise en quarantaine de sacs de sang touche environ 50% de l'inventaire de l'Hôpital de Gatineau, et une proportion un peu plus élevée pour l'Hôpital de Hull.

«On ne parle pas de sacs qui ont du sang contaminé, a tenu à préciser la Dre Gervais. Ce qu'on nous dit, c'est que c'est probablement au niveau du système de prélèvement qu'il y aurait eu un potentiel de fuite à risque d'être contaminé par une bactérie, mais on ne parle pas du tout de sang contaminé par un virus.»

L'annulation de chirurgies au CSSSG vise surtout des opérations «à grand risque de saignement», a indiqué la Dre Gervais, afin de préserver les stocks pour l'obstétrique et les urgences, notamment. L'organisme s'attend à recevoir de nouveaux sacs de sang d'Héma-Québec au courant de la journée de jeudi.

Du côté du CSSS de Papineau, le directeur général, Pierre Gagnon, a fait savoir que dix sacs sont touchés par la mise en quarantaine, soit environ 50% de ce que l'Hôpital de Papineau avait en stock.

«Ça n'a pas d'impact sur la chirurgie, parce qu'ici, on fait de la chirurgie d'un jour et c'est très rare qu'on doive en utiliser, a indiqué M. Gagnon. Par contre, ça diminue de beaucoup notre réserve de sang et on doit gérer les transfusés chroniques, donc pour quelques cas, on va retarder, si possible, les transfusions.»

Le responsable des communications d'Héma-Québec, Laurent-Paul Ménard, précise qu'environ 70 pour cent du stock de sang pourrait être affecté. Cependant, Héma-Québec assure que tous les patients ayant reçu des transfusions récemment ont bénéficié de produits sanguins sécuritaires.

Par ailleurs, Héma-Québec affirme être en mesure de répondre aux besoins urgents et dispose d'une réserve de sang à être utilisée, au besoin.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer