Pas encore d'échéancier pour la formation de médecins en Outaouais

De passage dans la région lundi, le Dr...

Agrandir

De passage dans la région lundi, le Dr David Eidelman, doyen de la faculté de médecine de McGill, a fait savoir que les deux premières années de médecine ne pourront pas être offertes en Outaouais avant que l'université montréalaise n'ait rodé le nouveau curriculum de son programme, qu'elle lancera en 2013.

Partager

Si l'Université McGill se montre ouverte à l'idée d'implanter en Outaouais la formation des futurs médecins dès leur première année d'études, aucun échéancier précis n'est encore fixé à cet égard.

De passage dans la région lundi, le Dr David Eidelman, doyen de la faculté de médecine de McGill, a fait savoir que les deux premières années de médecine ne pourront pas être offertes en Outaouais avant que l'université montréalaise n'ait rodé le nouveau curriculum de son programme, qu'elle lancera en 2013.

«Il va falloir faire quelques expériences pour être sûr que ça fonctionne bien, et une fois que c'est rodé, on a l'intention d'installer la formation dès les deux premières années ici, mais exactement quand, ça va dépendre, a fait savoir le DrEidelman. C'est essentiel que cette formation soit aussi bonne que la formation qu'ils reçoivent actuellement à Montréal, donc on doit assurer la qualité de cette formation [...] avant de l'installer à l'extérieur de Montréal.» Il faudra ainsi «un ou deux cycles» de mise en oeuvre du nouveau curriculum à McGill avant d'établir les modalités d'implantation en Outaouais, a indiqué le DrEidelman.

«Je ne peux pas dire exactement comment ça va fonctionner, mais moi, j'anticipe que ça va être en collaboration avec l'Université du Québec en Outaouais (UQO)», a-t-il précisé.

Un important pas de franchi

Le recteur de l'UQO, Jean Vaillancourt, a pour sa part indiqué que la signature d'une entente d'affiliation avec le Centre de santé et de services sociaux de Gatineau, annoncée hier, représente un important pas vers de nouveaux développements. «[C'est] une étape qui est probablement la plus importante pour parvenir à créer des formations en santé, dont la formation en médecine et des formations afférentes, que ce soit la kinésiologie, l'ergothérapie et la physiothérapie, a mentionné le recteur. D'avoir cette affiliation universitaire, c'est un moment très important.»

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer