Bono à Ottawa pour parler de pauvreté

Le chanteur de U2, Bono, a assisté à... (Sean Kilpatrick, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le chanteur de U2, Bono, a assisté à la période de questions à la Chambre des communes.

Sean Kilpatrick, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélanie Marquis
La Presse Canadienne

Le chanteur et philanthrope Bono a rencontreré, lundi après-midi, les trois principaux chefs fédéraux pour discuter d'aide au développement et de lutte à la pauvreté extrême.

Aucune rencontre avec la presse n'est prévue en marge des entretiens privés avec le premier ministre, Stephen Harper, et les chefs de l'opposition, Thomas Mulcair et Justin Trudeau.

Selon un porte-parole de la fondation cofondée par Bono, ONE, le rockeur est dans la capitale nationale pour «écouter» les politiciens et non pour «parler».

Il souhaite «encourager les politiciens canadiens à mettre la politique de côté dans la lutte contre la pauvreté extrême», précise-t-on sur le blogue de l'organisation caritative.

Bono rencontrera aussi au cours de la journée le maire d'Ottawa, Jim Watson, ainsi que des personnes qui oeuvrent dans le milieu du développement international.

Il a assisté aussi à la période de question à la Chambre des communes.

Le premier ministre Stephen Harper avait refusé de rencontrer Bono en 2007 lors d'un sommet du G8 qui se tenait en Allemagne.

«Rencontrer des célébrités, ce n'est pas mon truc», avait lâché le chef conservateur, que le chanteur avait ensuite publiquement accusé de bloquer un accord sur l'aide internationale à l'Afrique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer