Pressions pour changer le site du Monument aux victimes du communisme

La Cour suprême du Canada.... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

La Cour suprême du Canada.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

La controverse entourant le choix du site pour l'érection du Monument commémoratif aux victimes du communisme à Ottawa est loin de s'éteindre.

Plusieurs architectes et urbanistes viennent d'intervenir directement auprès des responsables du Monument, le groupe Hommage à la liberté, leur demandant de reconsidérer l'emplacement retenu qui jouxte la Cour suprême du Canada.

Dans leur plaidoyer, les signataires rappellent aux membres du conseil d'administration du groupe que « le site actuel a été accordé sans consultation publique et sans le débat qu'une telle décision méritait.

« Nous croyons que vous reconnaîtrez que cette absence d'une procédure d'approbation publique et cette indifférence envers des décennies de planification à long terme sont fort peu démocratiques », rappellent les membres signataires qui proviennent du Conseil canadien d'urbanisme, de l'Institut canadien des urbanistes, de l'Association des architectes paysagistes du Canada, de l'Institut royal d'architecture du Canada et de Patrimoine Canada.

Les architectes et urbanistes rappellent que « plus de soixante ans de planification à long terme et de consultations publiques, auxquelles s'ajoutent des millions de dollars des contribuables » ont réservé ce site d'importance nationale pour la Cour fédérale qui viendrait s'ajouter à une place centrée sur la Cour suprême. « Cette triade d'édifices juridiques est parallèle à la triade parlementaire entourant la colline du Parlement », plaident les signataires.

Jusqu'à maintenant, les nombreuses interventions pour changer le site du Monument, incluant celles de plusieurs membres du caucus libéral, n'ont rien donné. Tout en reconnaissant l'importance du monument, les libéraux avaient proposé qu'il soit érigé plus loin sur la rue Wellington, dans le parc des Provinces. La semaine dernière en Chambre, le député d'Ottawa-Centre, le néo-démocrate Paul Dewar, avait lui aussi interpellé le gouvernement sur cette question.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer