Le PC de l'Ontario a les yeux rivés sur 2018

Patrick Brown, le nouveau chef du Parti progressiste-conservateur... (Frank Gunn, La Presse Canadienne)

Agrandir

Patrick Brown, le nouveau chef du Parti progressiste-conservateur (PC) de l'Ontario.

Frank Gunn, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Après avoir passé un peu moins d'un an sans chef, le Parti progressiste-conservateur de l'Ontario a porté Patrick Brown à sa tête, samedi. Un véritable soulagement pour tous les membres du parti, croit le député de Stormont-Dundas-Glengarry Sud, Jim McDonell.

«Ç'a été une longue année», résume l'élu de l'Est ontarien.

Alors qu'il appuyait l'adversaire de M. Brown, Christine Elliott, M. McDonell est en bonne position pour commenter l'état des troupes. Il affirme ne pas être déçu de voir sa candidate favorite perdre la course.

«Je crois que nous sommes simplement heureux de pouvoir s'asseoir tout le monde ensemble et mettre en place nos politiques pour la prochaine élection qui aura normalement lieu en 2018.»

La priorité du Parti PC de l'Ontario au cours des prochains mois sera donc de rencontrer les Ontariens et de préparer sa plateforme électorale, indique Jim McDonell. Bien que le parti préserve ses valeurs conservatrices, il soutient que la formation politique doit établir sa position officielle sur plusieurs nouveaux enjeux.

Le député de Stormont-Dundas-Glengarry Sud affirme également que le parti doit reconnecter avec les Ontariens de tous les âges, de toutes les régions et de toutes les communautés culturelles. En ce sens, Patrick Brown a ce qui faut pour guider le Parti PC vers cet objectif, croit-il.

«On a déjà vu l'impact qu'il a eu, on a vu beaucoup de nouveaux jeunes se joindre au parti. [...] Même dans les partis ruraux comme le mien, on sent son influence. C'est une bonne chose qu'il attire des gens dont nous aurons besoin pour obtenir un gouvernement majoritaire.»

MacLeod gonflée à bloc

La députée de Nepean-Carleton et ex-candidate dans cette même course à la chefferie, Lisa MacLeod, n'a pu être jointe par LeDroit pour obtenir ses impressions après le dévoilement des résultats.

Fidèle à ses habitudes, elle a abondamment partagé son point de vue à l'aide de son compte Twitter. Même si elle s'était ralliée à Christine Elliott après avoir abandonné la course, Mme MacLeod a dit soutenir Patrick Brown et s'est déjà portée à sa défense.

Elle a notamment rappelé que plusieurs conservateurs ontariens s'étaient réjouis après la victoire de Kathleen Wynne chez les Libéraux car ils la considéraient moins difficile à vaincre aux urnes qu'une autre candidate, Sandra Puppatello. Inutile de rappeler que Kathleen Wynne a mené les siens vers un gouvernement majoritaire, l'an dernier.

«Allez-y les Libéraux, discréditez notre nouveau chef. Je vous défie», a-t-elle écrit samedi après-midi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer