La MRC Pontiac s'en prend à sa députation

«Quand l'industrie a eu de la misère, jamais... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

«Quand l'industrie a eu de la misère, jamais la députation de l'Outaouais s'est levée pour nous défendre. Et ça continue comme ça.» - le préfet Raymond Durocher.

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Le problème dans la région c'est que les gens oublient de diversifier leur députation. Nos élus libéraux nous prennent pour acquis. Nos revendications ne sont pas écoutées.»

Le préfet de la MRC Pontiac, Raymond Durocher, en avait long à dire sur la députation libérale qui règne sur l'Outaouais depuis maintenant plus de 30 ans. Les données publiées vendredi sur les taux d'emploi dans les MRC du Québec démontrent, selon lui, à quel point le Pontiac se retrouve loin sur la liste des priorités des différents gouvernements qui se sont succédés à Québec au cours des dernières décennies.

«Qu'on soit au gouvernement ou dans l'opposition, ça ne change rien, dit-il. Notre industrie forestière, par exemple, est bien organisée dans la région. La ressource est dans le Pontiac, mais quand l'industrie a eu de la misère, jamais la députation de l'Outaouais ne s'est levée pour nous défendre. Et ça continue comme ça.»

M. Durocher a de la difficulté à accepter qu'une région comme la Gaspésie reçoive autant d'attention de Québec, mais que le Pontiac, dans une situation économique aussi précaire, passe complètement sous le radar à Québec, sans que les députés de la région ne lèvent le petit doigt, mentionne-t-il.

Dans les dernières années, le gouvernement a dépensé des centaines de millions de dollars en Gaspésie pour développer une filière de l'éolienne. Des dizaines de millions de dollars ont été investis dans l'industrie touristique et le gouvernement libéral de Philippe Couillard est sur le point de verser plus de 400 millions$ pour une cimenterie à Port-Daniel.

«Pourquoi n'avons-nous pas une telle attention dans le Pontiac, se demande M. Durocher. Si le Pontiac pouvait avoir seulement 25% de ce qui est donné à la Gaspésie, ça ferait toute la différence. En un quart de siècle, je n'ai vu aucun effort du gouvernement pour créer une niche particulière ou une industrie dans le Pontiac. Rien pour donner un peu d'espoir aux gens, leur démontrer qu'il y a un peu de lumière au bout du tunnel. Nous avons un potentiel énorme dans le Pontiac, mais le gouvernement refuse de le voir.»

M. Durocher soutient que l'augmentation du taux d'emploi dans le Pontiac n'est pas nécessairement due à un développement économique sur son territoire. Il y a bien eu quelques PME qui ont vu le jour ici et là, mais c'est surtout la fierté des Pontissois qui se reflète dans cette statistique, estime-t-il.

«Les gens sont fiers, dit-il. Plutôt que de rester chez eux à attendre leur chèque de bien-être social, plusieurs travailleurs font deux heures de route, parfois plus, pour aller travailler en ville et revenir le soir.»

Partager

À lire aussi

  • Des projets pour une relance économique

    Économie

    Des projets pour une relance économique

    La relance économique de la Vallée-de-la-Gatineau pourrait passer par une prison et un institut de formation spécialisé pour le nouveau Plan Nord du... »

  • L'Outaouais suit la Gaspésie

    Économie

    L'Outaouais suit la Gaspésie

    Le marché de l'emploi a eu beau reprendre un peu de poil de la bête dans les MRC de Pontiac et de la Vallée-de-la-Gatineau depuis la crise économique... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer