La relation entre les deux chefs s'envenime

Wynne attend toujours une rencontre avec Harper

La première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

La première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La guerre de mots entre la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, et son homologue fédéral, Stephen Harper, s'est poursuivie hier.

La chef libérale a envoyé une énième correspondance au premier ministre canadien afin d'exiger « encore une fois » une rencontre pour discuter de divers enjeux d'importance pour les Ontariens. Mme Wynne cherche depuis des semaines à fixer un tête-à-tête avec M. Harper, leur dernier entretien en privé a eu lieu il y a... 371 jours.

Pendant cette période, les deux leaders se sont renvoyé la balle. Le chef du Parti conservateur du Canada a même invité Mme Wynne, le 17 novembre dernier, « de travailler avec les ministres fédéraux responsables » des dossiers qui la préoccupe plutôt que de s'attarder à une réunion avec lui. Le bureau de la première ministre avait d'ailleurs rendu publics les échanges du mois dernier entre les deux clans, question de mettre de la pression - sans succès - sur le fédéral. Mme Wynne s'est donc prêtée au jeu en répondant au bluff de M. Harper et hier, elle a rajouté de l'huile sur le feu.

« Comme vous le suggériez dans votre lettre du 17 novembre, nous avons contacté divers ministres de votre gouvernement concernant des questions spécifiques que j'ai déjà soulevées avec vous dans mes lettres du 16 septembre et du 19 novembre. Vous trouverez ci-joint copie des lettres de nos ministres, écrit-elle dans sa plus récente missive. Toutefois, aussi importante que la collaboration ministérielle puisse l'être, cela ne saurait être un substitut à l'expression d'un leadership et d'une collaboration au sommet de l'administration publique. Pour cette raison, je vous demande encore une fois de me rencontrer dans les meilleurs délais pour discuter de ces dossiers, qui sont d'une grande importance pour le mieux-être de la population de l'Ontario. »

Après avoir rappelé que leurs relations « devraient se fonder sur la collaboration et non la confrontation », Mme Wynne a même pris le temps de souhaiter de joyeuses fêtes à la famille de M. Harper. Historiquement, ce dernier a toujours préféré des rencontres individuelles avec les premiers ministres des provinces canadiennes.

La dernière rencontre des deux chefs d'allégeances et d'idéologies politiques différentes remonte au 5 décembre 2013. Elle portait sur la question des régimes de retraite. Mme Wynne a plaidé auprès du fédéral de bonifier le Régime de pensions du Canada, dont la contribution maximale annuelle est chiffrée à 12 500 $. Face au refus de M. Harper, les libéraux de l'Ontario ont déposé cette semaine à Queen's Park un projet de loi pour créer le premier régime de retraite de la province « pour donner aux Ontariens la retraite future qu'ils méritent. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer