La CCN donne son aval au Centre mondial du pluralisme

Le Centre mondial du pluralisme, un projet de la Fondation Aga Khan Canada,... (Croquis courtoisie)

Agrandir

Croquis courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Le Centre mondial du pluralisme, un projet de la Fondation Aga Khan Canada, redonnera bientôt vie à l'ancien Musée de la guerre, rue Sussex, à Ottawa.

Mercredi, le conseil d'administration de la Commission de la capitale nationale (CCN) a donné son aval au plan et au design proposé pour le réaménagement des lieux, les travaux comprenant la réhabilitation de l'immeuble patrimonial, une nouvelle construction et un nouvel aménagement paysager.

«Le Centre mondial du pluralisme sera un ajout important pour la région de la capitale nationale et un honneur pour le Canada. La Fondation Aga Khan aurait pu installer le centre dans un autre pays, mais elle a choisi le Canada en raison de nos valeurs. Nous accueillons diverses cultures et religions, et nous réussissons à vivre en harmonie», a expliqué le président de la CCN, Russell Mills.

La mission du nouveau centre sera «de promouvoir la compréhension à l'échelle mondiale du pluralisme à titre d'éthique de respect de la diversité en tant que bien public et de permettre aux citoyens d'exploiter pleinement leur potentiel».

La décision du conseil concrétise ainsi le projet de location à long terme de cet immeuble, dont la construction remonte aux années 1900. Une aile datant de 1925 sera adaptée aux locataires de bureaux et aux besoins du Centre.

La décision du conseil permettra de lancer les appels d'offres en décembre, en vue d'une occupation en septembre 2016.

Le projet avait nécessité un changement au règlement de zonage par le conseil municipal d'Ottawa, adopté en mai dernier, qui autorise désormais les usages de bureaux dans l'édifice.

En 2007, un accord avait été conclu entre le gouvernement du Canada et la Fondation Aga Khan Canada afin d'autoriser l'utilisation de l'édifice à titre de Centre mondial de pluralisme. C'est le cabinet KPMB qui a élaboré la conception de l'ancien édifice qui avait servi aux archives du Dominion. Sauf les coûts liés à son personnel ayant travaillé au dossier, le projet n'entraîne aucun coût pour la CCN, a-t-on indiqué mercredi matin. C'est la Fondation Aga Khan qui débourse les frais liés au réaménagement du site.

Plusieurs commissaires ont salué le partenariat entre la CCN et la Fondation Aga Khan dans la réalisation de ce projet qui devrait servir de modèle dans l'avenir pour l'organisme fédéral.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer