Les dossiers du parti avant tout

Le député d'Ottawa-Vanier, Mauril Bélanger, est intervenu 223... (Étienne Ranger, archives LeDroit)

Agrandir

Le député d'Ottawa-Vanier, Mauril Bélanger, est intervenu 223 fois à la Chambre des communes.

Étienne Ranger, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Les dossiers locaux ne sont pas les sujets de prédilection des députés fédéraux de la région, qui interviennent principalement sur des dossiers nationaux qui leur ont été confiés par leur parti, à titre de porte-parole ou de critique.

Par exemple, le député conservateur Pierre Poilievre a dû se lever en Chambre des communes à 358 reprises, depuis mai 2011, pour défendre son gouvernement contre des allégations de fraude. L'actualité l'a aussi amené à répondre à 238 questions touchant ses fonctions de ministre d'État à la réforme démocratique, ou encore 196 autres touchant les élections de 2011.

Le député Mathieu Ravignat est le critique néo-démocrate du Conseil du Trésor. Il est intervenu 75 fois à la Chambre des communes dans le dossier des contrats gouvernementaux, et à une soixantaine de reprises sur les avions d'attaques interarmées F-35. Quant aux compressions budgétaires, un dossier chaud dans la région, il a interpellé le ministre Tony Clement plus de 25 fois, en plus d'une vingtaine d'autres sur la fonction publique et les fonctionnaires.

En comité parlementaire, le député libéral Mauril Bélanger est porte-parole de son parti pour les coopératives et, depuis 2013, il assume la vice-présidence du comité mixte permanent de la réglementation. Auparavant, il était membre du comité des langues officielles, un dossier pour lequel il compte plus de 477 interventions. C'est sans compter les prises de parole sur les francophones (92) et les minorités linguistiques (79).

Pour sa part, la critique du NPD en matière de Justice, Françoise Boivin, a mené la charge avec des interventions liées au terrorisme (53) et au registre des armes à feu (45). En comité, ce sont les questions touchant l'examen législatif qui arrivent en tête de ses sujets de prédilection.

Comme porte-parole du NPD en matière d'Affaires étrangères, le député Paul Dewar a été passablement occupé par les Forces canadiennes (80), le terrorisme (71) et l'aide humanitaire en Chambre, et par la politique étrangère (94), l'Arctique (70) et les bombes à dispersion (65) lors des réunions du comité permanent des affaires étrangères et du développement international, dont il est vice-président.

Quant au libéral David McGuinty, il a été passablement occupé en comité avec la gestion de la sécurité (243) et la sécurité des transports (243).

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer