Avenir incertain pour l'aréna de Papineauville

L'avenir de l'aréna de Papineauville est incertain à... (Benoit Sabourin, Le Droit)

Agrandir

L'avenir de l'aréna de Papineauville est incertain à cause des nombreux travaux à y effectuer.

Benoit Sabourin, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La réflexion concernant l'avenir de l'aréna de Papineauville est belle et bien amorcée et une fermeture ponctuelle des lieux pour la saison 2017-2018 pourrait être envisagée par le conseil municipal en attendant l'élaboration d'un projet plus concret pour les années à venir.

Les résidents de Papineauville ont eu le droit à un exposé exhaustif de l'état de l'aréna Joseph-Lucien-Malo, mardi, lors de la consultation publique organisée par l'administration municipale. 

Le constat est clair, a déclaré le maire Christian Beauchamp, le bâtiment construit en 1986 est en décrépitude et des investissements de 6 millions $ devront être injectés dans les lieux ces prochaines années si la population souhaite conserver l'infrastructure. C'est le montant qui ressort de l'étude d'ingénierie commandée en 2013 par l'ancien conseil.

Parmi les réparations à apporter à l'aréna, le système de réfrigération doit être remplacé au plus tard en 2020. Des problèmes de moisissures affectent aussi l'édifice dont les murs et la toiture doivent également être refaits à court terme.

« C'est un topo négatif mais c'est le constat que nous faisons. [...] Nous avons une bonne réflexion à faire. Nous sommes tous conscients que nous avons besoin d'activités dans notre municipalité et d'infrastructures, mais on doit se demander si l'aréna est un besoin pour notre communauté ou bien est-ce que nous prenons ces sommes d'argent pour investir dans autre chose », a lancé le maire Beauchamp. 

Parmi les scénarios proposés, le statu quo, l'annulation de la saison 2017-2018 ou la réfection totale du bâtiment.

Entre 2012 et 2016, Papineauville a engrangé un déficit annuel moyen de 165 638 $ en opérant l'endroit. Il en coûterait 554 000 $ sur quatre ans à la municipalité pour garder l'infrastructure accessible, a illustré M. Beauchamp. « Il y a toujours un risque de bris mécanique », a-t-il toutefois précisé.

C'est l'option de mettre en veilleuse les opérations de l'aréna pour une année afin de définir une orientation plus claire pour l'avenir de l'édifice qui a semblé plaire à une majorité des quelque 80 personnes ayant assisté aux deux séances de consultation. 

Certains se sont montrés particulièrement réticents à ce que des deniers publics soient injectés dans un bâtiment qui ne fonctionne aujourd'hui qu'à 30 % de sa capacité d'exploitation. 

À cet égard, le nombre d'heures de glaces louées à Papineauville est passé de 1280 à 842 entre 2012 et 2017. 

Au terme de la consultation, M. Beauchamp a indiqué que le conseil suivra la volonté de la population, mais qu'une année de pause pourrait certainement permettre l'élaboration plus concrète d'un projet en matière de loisirs, en plus de générer immédiatement des économies de 100 000 $. 

L'idée d'aménager le bâtiment en simple patinoire couverte qui pourrait servir à autre chose qu'à des sports de glace durant le printemps et l'été a entre autres été évoquée durant la rencontre. 

Le conseil municipal prendra une décision en juillet.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer