Les sinistrés de Papineauville s'informent

Dre Brigitte Pinard, médecin-conseil en santé environnementale à la... (Benoit Sabourin, Le Droit)

Agrandir

Dre Brigitte Pinard, médecin-conseil en santé environnementale à la Direction de la santé publique du CISSSO

Benoit Sabourin, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crue historique en Outaouais
Crue historique en Outaouais

Tout sur la crue historique de 2017 »

Plus d'une soixantaine de sinistrés de Papineauville dont la résidence a été endommagée par la crue des eaux ont assisté à la séance d'information organisée par le ministère de la Sécurité publique, mercredi soir.

Dans une salle de l'ancienne mairie de la municipalité, les résidents présents ont pu en apprendre davantage sur le programme d'indemnisation mis de l'avant par le gouvernement du Québec.

Un imposant panel formé d'intervenants issus de différents secteurs publics était présent afin de répondre aux questions et inquiétudes du public.

La Dre Brigitte Pinard, médecin-conseil en santé environnementale à la Direction de la santé publique au Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais, a entre autres traité lors de sa présentation des dangers reliés à l'eau souillée et aux moisissures. Elle a lancé un message clair aux sinistrés afin d'inviter ceux-ci à profiter des multiples ressources mises à leur disposition. 

« C'est important d'écouter ses limites, d'écouter son corps et d'aller chercher le soutien nécessaire. Le fait que vous êtes ici ce soir est un très bon signe que vous êtes venus chercher l'aide nécessaire », a-t-elle lancé aux personnes présentes dans la salle.

La plupart des questions posées durant la soirée ont porté sur la nature des exclusions au programme d'indemnisation.

Sarah Dulac de la direction du rétablissement de la Sécurité publique a recommandé aux propriétaires dont la résidence a été endommagée par la montée des eaux de procéder aux travaux les plus urgents de leur demeure et d'attendre la venue d'un expert pour les éléments de finition.

Certaines personnes se demandent cependant combien de temps ils devront attendre avant de recevoir la visite d'un spécialiste du gouvernement.

« Il y a plusieurs experts sur le terrain, mais ç'a débordé partout. [...] En temps, normal lors d'une inondation, vous auriez un appel dans la prochaine semaine. Là, nous ne sommes pas en temps normal. Nous sommes dans une situation hors de notre contrôle », a répondu Mme Dulac.

Du côté de la municipalité, le maire de Papineauville, Christian Beauchamp, a réitéré que son administration était toujours en mode soutien auprès des personnes qui ont été affectées par les inondations. Une autre séance publique qui portera sur le bilan des interventions municipales lors de la crise doit avoir lieu prochainement, a-t-il indiqué.

« Nous continuons à travailler sur certains dossiers et quand viendra le moment opportun, nous allons faire une rencontre et faire un post-mortem des événements [pour voir] ce qui a bien fonctionné et ce qui a moins bien fonctionné. On va tout regarder ça ensemble et nous allons regarder vos commentaires. Je pense que tout le monde a fait son possible dans la situation », a déclaré le premier magistrat.

Au plus fort de la crue printanière à Papineauville, ce sont 41 résidences permanentes et 36 résidences secondaires qui ont été touchées par le débordement de la rivière des Outaouais.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer