Les stations de pompage tiennent le coup

Des résidents de Plaisance sont isolés.... (Benoit Sabourin, Le Droit)

Agrandir

Des résidents de Plaisance sont isolés.

Benoit Sabourin, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crue historique en Outaouais
Crue historique en Outaouais

Tout sur la crue historique de 2017 »

Les stations de pompage se trouvant en zone inondable tiennent le coup à Papineauville, même si les eaux de la rivière des Outaouais ont considérablement grimpé au cours des dernières heures.

« La situation est sous-contrôle pour la station de pompage Major qui est notre station principale. Nous avons quelqu'un en permanence qui contrôle le débit. Si on ne fournit pas, il pourrait y avoir des refoulements dans une quarantaine de maisons, mais pour le moment, ça va bien », a indiqué le maire de Papineauville, Christian Beauchamp.

Depuis mercredi, les citoyens de Papineauville sont invités à limiter leur consommation d'eau. Au total, 16 résidences sur la quarantaine touchée par la crue des eaux avaient reçu un avis d'évacuation préventive, au moment d'écrire ces lignes. Les riverains habitant le secteur du chemin Servant et des rues Major et Colle sont les plus affectés par la situation. Le chemin Servant, qui se retrouve littéralement englouti par la rivière, est d'ailleurs désormais fermé à la circulation. 

L'administration municipale a ouvert son centre de mesures d'urgence jeudi. Plus de 7500 sacs de sable avaient déjà été distribués aux citoyens. « n s'attend au pire, mais nous sommes bien préparés », a affirmé le maire M. Beauchamp. 

Résidents isolés

Dans la municipalité voisine de Plaisance, le chemin de la Grande Presqu'île, dont certains tronçons se sont affaissés jeudi en raison du débordement de la rivière des Outaouais, continuait vendredi de donner des maux de tête aux autorités municipales.

À peine une dizaine de propriétaires sur la quarantaine de résidences permanentes isolées en raison du chemin brisé avaient quitté leur maison, en fin de journée. La municipalité a ordonné jeudi l'évacuation préventive des lieux. Les maisons ne sont pas inondées, mais il est désormais impossible de les atteindre en voiture puisque la route est complètement barrée. Des équipes de pompiers, munies d'un véhicule amphibie, assurent une surveillance jour et nuit en cas d'urgence. Ils sont prêts à transporter les riverains qui souhaiteraient évacuer.

« Ça fait 22 ans que je suis maire et je n'ai jamais vu ça. C'est comme si la rivière des Outaouais était en train de se déverser chez nous. On gère la situation du mieux qu'on peut, mais ce n'est pas facile », a réagi la mairesse de Plaisance et préfète de la MRC de Papineau, Paulette Lalande. 

À Montebello, la rue Dollard, où on retrouve trois résidences avec un accès limité, a été fermée. Une seule maison localisée à l'est du village se retrouve inondée. À Thurso, deux domiciles ont dû être protégés par des sacs de sable.

Plus au nord, à Saint-André-Avellin, la situation était revenue presque à la normale, vendredi. Le niveau de la rivière de la Petite-Nation atteignait 6 pieds, toujours en baisse. On ne retrouve plus de bâtiment inondé sur le territoire avellinois, mais les pompes sont demeurées en place sur la rue Principale. Les égouts pluviaux restent également colmatés par mesure préventive.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer