Lalande défend l'autoroute 50

La préfète de la MRC Papineau, Paulette Lalande... (Benoit Sabourin, Le Droit)

Agrandir

La préfète de la MRC Papineau, Paulette Lalande

Benoit Sabourin, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La préfète de la MRC Papineau estime que le débat entourant la dangerosité de l'autoroute 50 nuit au développement de la Petite-Nation.

Paulette Lalande a profité d'un point de presse à Papineauville, lundi matin, pour défendre le lien autoroutier entre Gatineau à Mirabel. Selon elle, le discours entendu sur la place publique depuis déjà plusieurs mois devrait davantage porter sur l'importance d'avoir une autoroute sur toute sa longueur, plutôt que sur son élargissement.

« Pour moi, la 50, c'est ce qui nous est arrivé de mieux dans notre MRC. C'est à cause de ça qu'on s'est développé », a déclaré Mme Lalande, devant une poignée de maires réunis lors d'une annonce concernant le Programme de soutien aux politiques familiales municipales.

« Qu'on parle de l'élargir, je n'ai rien contre. C'est exceptionnel, surtout au niveau de la sécurité, mais je pense qu'il faut d'abord se réjouir que nous ayons la 50 et que ça nous aide énormément. »

Invitée à préciser sa pensée après la conférence de presse, Paulette Lalande a indiqué que l'image de la 50 véhiculée présentement dans les médias et la population nuit à la MRC Papineau. 

« À force de dire que l'autoroute 50 est dangereuse, qu'est-ce vous pensez qui arrive ? Les gens de Gatineau prennent encore la 417, et moi, ça me fait de quoi », a affirmé l'élue.

De son côté, le député de Papineau, Alexandre Iracà, a réitéré que l'objectif était d'élargir l'autoroute 50 le plus rapidement possible. De passage à Gatineau le week-end dernier, le premier ministre Philippe Couillard a d'ailleurs promis que certains tronçons jugés moins sécuritaires seraient élargis. Il n'a cependant pas avancé d'échéancier.

M. Iracà  dit vouloir « frapper le grand chelem » dans ce dossier, mais rappelle que le Plan québécois des infrastructures (PQI) est actuellement complet. « Si j'avais à gager, il y a beaucoup de chances qu'il soit bonifié. Alors s'il est bonifié, quels seront les nouveaux projets qui seront inscrits ? Je pense qu'en haut de la liste, il y aura l'élargissement de l'autoroute 50 », a indiqué M. Iracà.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer