Un incendie sans trop de conséquences au Parc Oméga

Les opérations quotidiennes du Parc Oméga poursuivent leur cours malgré... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les opérations quotidiennes du Parc Oméga poursuivent leur cours malgré l'incendie qui a ravagé, dans la nuit de vendredi à samedi, le bâtiment administratif et la billetterie principale du parc animalier situé à un jet de pierres de Montebello.

Lundi après-midi, on pouvait encore apercevoir un amas de bois calciné à l'entrée du vaste parc naturel.

C'est un problème dans le panneau électrique qui serait à l'origine de la destruction de l'édifice en bois rond qui abritait les bureaux administratifs de l'entreprise. Heureusement, personne n'a été blessé par le brasier qui a été rapidement contrôlé par les pompiers samedi matin. L'immeuble est une perte totale. On parle de dommages évalués à plus de 100 000 $.

« Ce n'est quand même pas si mal parce qu'on a reçu l'appel dans la nuit et nous avons accueilli 1800 visiteurs pendant la journée de samedi. C'est une gymnastique pour nous au niveau de l'administration, mais ça n'a pas d'impact sur les visiteurs. On utilise nos deux autres guérites pour l'instant », a indiqué le propriétaire du Parc Oméga, Olivier Favre.

Développement

Comme le Parc Oméga planche actuellement sur un projet de développement majeur estimé à 15 millions $ et visant à faire passer le nombre de visiteurs annuels de 232 000 à 450 000 d'ici 2021, la nouvelle admission qui sera bâtie dans les prochains mois sera aménagée au goût du jour. 

« C'est certain qu'en rebâtissant l'administration et la billetterie principale, on va pouvoir rendre l'admission homogène avec ce qu'on projette ailleurs sur le site », précise M. Favre.

Des demandes de subventions ont été logées auprès des gouvernements provincial et fédéral. Les dirigeants de l'entreprise prévoient d'ailleurs rencontrer la ministre du Tourisme du Québec, Julie Boulet, la semaine prochaine. Une réunion avec la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, est également prévue prochainement. 

Le Parc Oméga demande 2,5 millions à Ottawa et 5 millions à Québec pour son projet dont la pièce maîtresse est l'élaboration d'un parcours forestier illuminé de nuit. Le promoteur s'engage à débourser l'autre moitié des sommes liées au projet.

« C'est un enjeu majeur pour le développement touristique en Outaouais. Comme il y a eu des subventions importantes qui ont été données au Zoo de Saint-Félicien l'hiver dernier pour apporter des améliorations, on s'attend à recevoir des réponses positives », fait valoir M. Favre, précisant au passage que le projet du Parc Oméga rapporterait 20 millions de retombées économiques supplémentaires pour la région.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer