Coliformes et bisbille à Namur

«On me blâme de polluer la rivière et,... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

«On me blâme de polluer la rivière et, pendant ce temps, ça fait du tort à ma réputation. Ça ressemble à de la vengeance politique», s'insurge Nicole Louis-Seize, propriétaire du restaurant Au Moulin du Temps.

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une restauratrice de Namur, au nord de Montebello, accuse la municipalité d'acharnement depuis que des échantillons prélevés dans la Petite rivière Rouge ont révélé la présence de coliformes fécaux.

Nicole Louis-Seize est propriétaire du restaurant Au Moulin du Temps, sur la route 323, depuis 2009. La femme d'affaires, qui s'était portée candidate à la mairie de Namur en 2013, dit avoir maille à partir avec la municipalité depuis sa défaite électorale face au premier magistrat Gilbert Dardel.

L'histoire débute en 2013, lorsque le ministère québécois de l'Environnement et la municipalité découvrent la présence d'un ruisseau souterrain dans le secteur. Mme Louis-Seize doit alors installer sous son terrain un tuyau de drainage qui se vide plus loin, dans la rivière, afin d'assurer une meilleure circulation de l'eau.

Puis, l'an dernier, on oblige la restauratrice à faire l'achat d'un compteur d'eau et à réaliser une étude de la capacité théorique du volume d'eau généré par le restaurant afin de garantir le bon état de la fosse septique du commerce. 

Mme Louis-Seize dit avoir dépensé quelques milliers de dollars pour répondre aux exigences de la municipalité.

Enfin, ces dernières semaines, des citoyens auraient déposé des plaintes à l'administration namuroise après avoir aperçu des matières fécales dans la rivière.

L'inspecteur municipal de Namur a procédé il y a quelques jours à des expertises dans le ponceau qui s'étale sous le terrain du restaurant. Un tuyau condamné relié au bâtiment et se trouvant à proximité du drain fait l'objet d'un examen. Un trou de quelques pieds de profondeur a ainsi été creusé près de la propriété afin de vérifier l'état du drain.

Selon la restauratrice, tout est dans l'ordre et il n'y a pas de fuite provenant du champ d'épuration. « Je fais vider ma fosse septique régulièrement. Je respecte la quantité d'eau qu'on a le droit d'utiliser chaque jour. Ils font des tests à répétition et les résultats prouvent qu'il n'y a pas de problème avec notre champ d'épuration », résume Mme Louis-Seize.

« Pourquoi est-ce qu'on continue de nous harceler ? On me blâme de polluer la rivière et, pendant ce temps, ça fait du tort à ma réputation. Ça ressemble à de la vengeance politique », peste la restauratrice, qui ajoute que son conjoint a été congédié illégalement, selon elle, par la municipalité l'an dernier.

Des tests auront lieu ailleurs, dit le maire

Le maire Gilbert Dardel rétorque que sept analyses effectuées plus tôt cet été dans la Petite rivière Rouge ont démontré la présence de coliformes fécaux à la hauteur du lac Roquet et un peu plus au nord, vers Saint-Émile-de-Suffolk. 

La municipalité procède depuis ce moment à une enquête pour déterminer la provenance des contaminants. 

« On ne peut pas garder une rivière polluée. Il y a des normes à respecter et il faut quand même bien trouver d'où ça vient et il fallait commencer quelque part. On doit cibler le problème et il n'y a pas que Mme Louis-Seize qui subira les tests. On va faire des analyses sur à peu près 35 autres résidences et commerces dans les environs de la rivière et du lac Roquet ces prochains jours », précise l'élu, qui refuse de parler d'acharnement à l'endroit du restaurant Au Moulin du Temps. 

« Notre inspecteur municipal ne fait que faire respecter le code du bâtiment et s'il a des raisons de croire qu'il faut faire telle ou telle analyse, il doit le faire », souligne le maire de Namur.

« Nous ne sommes pas sur le dos de quelqu'un plus qu'un autre », se défend M. Dardel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer