Vers une halte routière à Thurso

La MRC Papineau se dit prête à investir... (Archives LeDroit)

Agrandir

La MRC Papineau se dit prête à investir la moitié de l'enveloppe destinée au chantier, mais demande à Québec et Ottawa de débourser l'autre partie de la facture.

Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'aire commerciale de services attendue à Thurso devrait voir le jour en 2017.

La Régie intermunicipale gestionnaire du Parc industriel régional vert de Papineau (PIRVP) a accepté l'offre d'achat d'un promoteur en vue de l'aménagement d'une halte routière sur un terrain de cinq hectares situé en bordure de la route 317 et de l'autoroute 50, à Thurso, tout juste à l'embouchure du PIRVP.

Le président du comité stratégique du PIRVP et maire de la municipalité de Mayo, Normand Vachon, soutient que 10% de la valeur de l'offre d'achat a été déposée par le promoteur. L'identité de ce dernier de même que le montant de la transaction demeurent pour le moment confidentiels. 

Avant que la vente soit autorisée, le branchement du terrain au réseau d'aqueduc de la Ville de Thurso devra être complété. Une étude des coûts est actuellement en cours à ce sujet. Le dézonage du terrain concerné auprès de la Commission de protection du territoire agricole du Québec devra aussi être entériné. Ces deux conditions doivent être remplies afin que la transaction soit acceptée officiellement, affirme M. Vachon.

«On ne peut pas donner de date pour le moment, mais ce qu'on veut, c'est que ce soit un projet réalisé en 2017, autant du côté du promoteur que de la Régie intermunicipale», précise-t-il.

Selon les détails qui avaient été dévoilés lors du conseil des maires de la MRC Papineau de décembre 2015, l'aire de services devra regrouper sur son site une station-service, une bannière de restauration rapide, un dépanneur ainsi que des espaces de stationnement pour voitures et véhicules lourds.

Par ailleurs, le projet de 4,5 millions de dollars visant à raccorder les infrastructures d'aqueduc et d'égouts de la Ville de Thurso à l'immense site du PIRVP est quant à lui toujours en attente.

La MRC Papineau se dit prête à investir la moitié de l'enveloppe destinée au chantier, mais demande à Québec et Ottawa de débourser l'autre tranche de la facture.

M. Vachon admet qu'une halte routière risque de venir donner un coup de pouce au développement du parc industriel, mais estime que ce sont davantage les services d'aqueduc et d'égout qui attireront les investisseurs.

«C'est certain que la halte routière va créer une activité économique qui pourrait éventuellement être favorable, mais on ne se servira pas de ça pour développer le parc. Les terrains à vendre au sud du Rang 5 vont trouver preneur quand les services seront disponibles et dans ce dossier on espère recevoir une réponse du gouvernement à notre demande de subvention d'ici six mois», dit-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer