Un pont à reconstruire à Duhamel

Un pont de type Bailey. Ces ponts sont des... (Christian Amet, Wikimedia Commons)

Agrandir

Un pont de type Bailey. Ces ponts sont des ponts préfabriqués, d'abord conçus pour un usage militaire lors de la Seconde Guerre mondiale.

Christian Amet, Wikimedia Commons

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le pont Bailey surplombant la rivière Iroquois, à Duhamel, devra être totalement reconstruit après que le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFPQ) ait déclassé de nouveau la capacité portante de la structure métallique à 10 tonnes en juillet.

Le pont Iroquois, qui date de l'époque de la Deuxième Guerre mondiale, sert de porte d'entrée à la réserve faunique Papineau-Labelle, en plus d'être emprunté par près de 80 résidents permanents et saisonniers dont la demeure est située en amont de la structure. 

Depuis déjà quelques semaines, l'entretien régulier de la route et la cueillette des matières résiduelles ne sont plus assumés par les cols bleus de Duhamel dans ce secteur, puisque les véhicules municipaux ne sont plus autorisés à passer sur le pont de fer en raison de leur poids. Les résidents doivent notamment aller porter leurs ordures à un point de chute localisé de l'autre côté du pont.

Au début de 2014, près de 60 000$ avaient été injectés dans la traverse par Duhamel et le Club Quad Petite-Nation pour corriger l'état des accises. La capacité du pont venait alors de passer de 26 tonnes à cinq tonnes selon les critères du ministère. 

Malgré ces travaux, une récente inspection effectuée par des ingénieurs du MFFPQ a démontré que la traverse ne répondait plus au tonnage sécuritaire.

Subvention demandée à Québec

La municipalité de Duhamel vient de déposer une demande de subvention à Québec pour reconstruire à neuf le pont, un chantier estimé à un peu plus de 137 000$.

«On a déjà investi plusieurs dizaines de milliers de dollars pour refaire les accises. Plutôt que de remettre des dizaines de milliers de dollars régulièrement pour réparer un vieux pont des années 1940 qui sera constamment déclassé, je pense qu'il est temps de tout simplement reconstruire», affirme le maire de Duhamel, David Pharand.

La demande d'aide financière logée par la municipalité prévoit une contribution de 11 300$ de Québec afin d'éponger les coûts d'ingénierie. Le gouvernement, propriétaire de la structure, déboursera 80% du reste de la facture si la subvention est octroyée. 

M. Pharand espère obtenir rapidement une réponse de la part du gouvernement. 

Les travaux doivent être réalisés avant la fin de l'automne puisque les équipements de déneigement ne pourront pas circuler sur la plateforme métallique si aucune amélioration n'est apportée, rappelle-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer