TVC Basse-Lièvre: André Soucy tire sa révérence

En poste depuis 1973, André Soucy, prendra sa... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

En poste depuis 1973, André Soucy, prendra sa retraite le 30 juin. Le nouveau coordonnateur de la TVC sera Martin Perreault.

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est littéralement une page d'histoire du milieu communautaire de l'est de Gatineau qui sera tournée le 30 juin prochain, alors que le premier directeur général de la TVC Basse-Lièvre, en poste depuis 1973, André Soucy, prendra sa retraite.

Le conseil d'administration de l'organisme et l'équipe de la TVC ont annoncé la nouvelle, jeudi, à l'intérieur des locaux de la télévision communautaire aménagés dans le sous-sol de l'église St-Grégoire-de-Nazianze, sur la rue Maclaren, dans le secteur Buckingham.

Martin Perreault, qui est depuis janvier dernier journaliste pour la chaîne locale desservant les secteurs de Buckingham et Masson-Angers, de même que le territoire de L'Ange-Gardien, agira maintenant comme coordonnateur de la TVC. Celui-ci a par le passé occupé les fonctions de superviseur de la programmation à MAtv Outaouais. Il a aussi été caméraman à la TVC pendant près d'un an.

André Soucy, qui a eu 65 ans en avril, estime qu'il était temps de passer le flambeau à du sang neuf. Dans le contexte où les nouvelles technologies pullulent et le monde de la télévision est en constante mouvance, il estime que la nouvelle administration aura le défi de maintenir bien présente la TVC dans le giron télévisuel régional. Il soutient avoir pleinement confiance en l'équipe actuellement en place, laquelle compte sept employés à son bord.

«Ça me fait un petit pincement au coeur surtout que je suis encore en forme, mais en même temps, c'est le temps de laisser la place aux jeunes de faire d'autres projets», affirme-t-il.

«L'équipe devra continuer de rendre la TVC intéressante et de se renouveler en alimentant notre site Internet et notre Facebook. On ne peut plus juste compter sur la télévision aujourd'hui», ajoute-t-il.

La tête haute

M. Soucy part avec le sentiment du devoir accompli. L'organisme, qui jongle avec un budget annuel de 450 000$, vient d'achever avec succès une autre campagne de financement. Ce levier permet d'aller chercher entre 35 000$ et 40 000$ par année pour assurer la solidité financière de la chaîne.

«Ma plus grande fierté, c'est d'avoir fait en sorte que les gens se sont accaparé leur télévision communautaire comme un moyen de communication et qu'ils ont continué de la soutenir à travers les années», souligne-t-il.

Fondée en 1972, la TVC Basse-Lièvre a diffusé sa première émission le 4 avril de la même année, sur les ondes du canal 5. M. Soucy était alors bénévole pour l'organisation avant d'être nommé gestionnaire un an plus tard. Les premières émissions couleur de la chaîne ont pris les ondes en 1980.

On ne compte plus en 2016 que 40 chaînes affiliées à la Fédération des télévisions communautaires autonomes du Québec. De ce groupe, la TVC Basse-Lièvre est la seule à diffuser dans la grande région de l'Outaouais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer