Un couple de Lochaber Canton l'a échappé belle

La maison est une perte totale, alors que... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

La maison est une perte totale, alors que la cause de l'incendie demeure pour le moment inconnue.

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un couple de Lochaber Canton, dans la Petite-Nation, peut se compter chanceux d'être toujours en vie, après qu'un brasier ait complètement rasé leur maison située sur la route 148, dans la nuit de mercredi à jeudi.

Gaston et Cécile Corbeil dormaient profondément lorsque les flammes ont pris naissance dans le sous-sol de la résidence où ils habitaient depuis trois ans.

C'est l'avertisseur de fumée du rez-de-chaussée qui a réveillé l'homme de 70 ans et sa conjointe de 69 ans, vers 3h15. La porte de la chambre à coucher était fermée, si bien que la fumée n'avait pas encore pénétré à l'intérieur de la pièce.

«Ça faisait un petit bout que je l'entendais, mais je dormais. Si ça n'avait pas été de ça, on serait restés là, couchés. On ne serait pas vivants», expliquait jeudi matin le résident de Lochaber Canton, visiblement encore sous le coup de l'émotion.

Quand l'homme et la femme ont pris conscience de la situation, ils ont ouvert la porte et ont bravé la fumée pour sortir de la maison, avant d'appeler les services d'urgence. «Quand on a ouvert la porte, on ne voyait plus rien et nous avions de la fumée dans la gorge», a résumé Cécile Corbeil.

La résidence, qui était isolée avec du bran de scie, est une perte totale. Quant à la cause de l'incendie, elle demeure pour le moment inconnue. 

Selon le directeur du service des incendies de la municipalité, Daniel Marquis, aucune main criminelle n'est à l'origine de l'incident. Un problème électrique pourrait avoir déclenché le feu, puisque le foyer a été localisé près de la boîte électrique. «Ça rappelle aux gens qu'un avertisseur de fumée fonctionnel, ça peut sauver des vies», a souligné M. Marquis. 

Pour arriver à éteindre les flammes, les pompiers de Lochaber Canton ont dû faire appel à leurs confrères de Thurso. Le camion-citerne et l'unité de ravitaillement en air de Papineauville ont aussi été nécessaires.

Le couple a été pris en charge par le service aux sinistrés de la Croix-Rouge. M. et Mme Corbeil comptent se faire rebâtir une résidence.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer