Ça débarasse à La 148 en folie

En plus de Thurso, Plaisance, Papineauville, Montebello et... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

En plus de Thurso, Plaisance, Papineauville, Montebello et Fassett, le secteur gatinois de Masson-Angers, Grenville-sur-la-Rouge, dans les Laurentides, et Notre-Dame-de-Bonsecours se joignent cette année à la grande foire aux puces régionale.

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y aura de la brocante au kilomètre carré les 21 et 22 mai, entre Masson-Angers et Grenville-sur-la-Rouge. Pour sa quatrième édition, le festival de ventes-débarras La 148 en folie débordera des frontières territoriales de la MRC Papineau.

En plus de Thurso, Plaisance, Papineauville, Montebello et Fassett, le secteur gatinois de Masson-Angers, Grenville-sur-la-Rouge, dans les Laurentides, et Notre-Dame-de-Bonsecours se joignent cette année à la grande foire aux puces régionale.

Lancé en 2013 par le comité de revitalisation de la route 148 dans la foulée de l'ouverture complète de l'autoroute 50, l'événement prend du galon à chaque édition.

Le parcours s'étalera sur une distance totale de 80 kilomètres. Huit municipalités tiendront ainsi des activités sur leur territoire. Des rassemblements sont prévus au centre chaque village où des kiosques de vente seront aménagés. 

Les récoltes des items vendus seront versées à différents organismes communautaires.

C'est sans compter les citoyens qui profiteront de l'occasion pour envahir leur parterre d'articles neufs ou usagés dont ils veulent se départir. 

«C'est une opération séduction»

Entre 6000 et 10 000 chasseurs d'aubaines et touristes sont attendus au cours du week-end, espèrent les organisateurs.

«C'est une opération de séduction pour toutes les municipalités qui existent. Même si c'est sur la 148, les gens sortent et vont ailleurs sur le territoire de la MRC. Ça permet d'augmenter la visibilité de nos entreprises et de faire découvrir notre beau coin de pays», a souligné le maire de Notre-Dame-de-Bonsecours, Carol Fortier, lors du dévoilement de la programmation de l'activité, jeudi.

De son côté, le conseiller du secteur Masson-Angers, Marc Carrière, voit une bonne opportunité pour son district de profiter du rayonnement de ce happening annuel pour donner un peu de souffle au «Vieux-Masson» qui retrouve petit à petit ses lettres de noblesse, notamment avec l'arrivée récente d'une palestre d'Uni-Gym sur le chemin Montréal est.

«C'est avec de grands rassemblements comme ça et c'est en échangeant que nous sommes capables de revitaliser», a indiqué l'échevin.

Les détails précis de la programmation et des activités prévues durant la fin de semaine sont disponibles sur la page Facebook de La 148 en folie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer