Nouvelle vocation pour l'ancien domaine des pères Sainte-Croix

L'ancien domaine des pères Sainte-Croix, à Lac-Simon... (Archives LeDroit)

Agrandir

L'ancien domaine des pères Sainte-Croix, à Lac-Simon

Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un peu plus de deux après être passé des mains de la congrégation religieuse à une société à numéro, l'ancien domaine des pères Sainte-Croix, à Lac-Simon, pourrait bientôt avoir une nouvelle vocation.

Un projet récréotouristique d'envergure sera présenté au grand public, vendredi soir, en marge de la séance du conseil municipal. 

Baptisé Le Manitou, le projet de la famille Després, propriétaire du 1565, chemin des Pères, est évalué à plusieurs millions de dollars. Les détails précis entourant le dossier demeurent pour le moment confidentiels.

Le directeur des communications pour Le Manitou, Luc Poupart, n'a pas voulu s'avancer sur la nature du projet. Il a cependant affirmé, lors d'un entretien téléphonique, que plusieurs emplois seraient créés si Lac-Simon donne son aval à la proposition. 

Il a aussi assuré que le projet respectera le règlement municipal de citation patrimonial, qui protège la vaste propriété de 48 acres. 

Les lieux accueillent notamment une chapelle, une résidence d'été de 58 chambres, ainsi qu'un cimetière où reposent des colons arrivés à Lac-Simon dans les années 1800. 

«On veut redonner une vie au site, a-t-il dit. On parle d'un projet qui se ferait dans le grand respect du souhait de la communauté de préserver le caractère historique de la propriété.»

Des présentations ont déjà été effectuées par les promoteurs devant les comités consultatifs d'urbanisme et de l'environnement de Lac-Simon, plus tôt cette semaine. Les élus seront appelés à se prononcer sur le concept des investisseurs vendredi soir.

Cette annonce signifie que la propriété, mise sur le marché à l'automne 2015, n'est plus à vendre. 

LeDroit avait par ailleurs révélé en mars dernier que la société à numéro qui avait fait l'achat du site en 2014 devait plus de 70 000$ en intérêts et taxes municipales et droits de mutation impayés à Lac-Simon. Les sommes dues à la municipalité semblent maintenant avoir été payées. 

«Tout est réglé et plus personne ne doit rien à la municipalité», a indiqué M. Poupart.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer