La cuisine du Marché de Ripon se modernise

Alexandre Iracà, député de Papineau, Vincent Ouellette-Destroimaisons, Ann... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

Alexandre Iracà, député de Papineau, Vincent Ouellette-Destroimaisons, Ann Lévesque, présidente de l'Alliance alimentaire de Papineau, et Luc Desjardins, maire de Ripon.

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le député de Papineau, Alexandre Iracà, a annoncé vendredi une aide financière de 22 330 $ à la Coopérative de solidarité Place du marché de Ripon (CSPMR) pour la modernisation de sa cuisine.

L'enveloppe octroyée à l'organisme a entre autres permis l'achat d'équipement tels qu'un poêle à propane ainsi qu'une emballeuse sous vide.

La CSPMR est partenaire depuis 2015 avec l'Alliance alimentaire de Papineau (AAP) qui a déménagé ses pénates de Saint-André-Avellin à Ripon et qui utilise la cuisine du marché à raison de cinq jours par semaine pour ses différentes activités.

L'AAP offre depuis mai 2015 son service Frigo Quiroule, cette « popote roulante » réinventée basée sur des principes d'économie sociale qui permet la distribution de repas santé à prix modique pour les personnes aînées et à mobilité réduite du territoire de la Petite-Nation, de même que pour la population en général.

6000 repas... en 10 mois

Depuis le début de ses opérations il y a 10 mois, le service a permis la distribution de plus de 6000 repas, ce qui ne comptabilise pas les nombreux plats et repas offerts directement au Marché public de Ripon, dans le cadre d'autres activités et événements.

« L'Alliance alimentaire ne serait pas déménagée ici pour une cuisine de maison. Ça prenait une cuisine de type industrielle avec des accommodements commerciaux et une capacité de production adéquate », explique le président de la coopérative, Vincent Ouellette-Destroimaisons, à propos de l'investissement réalisé à l'intérieur des lieux.

Le service Frigo Quiroule embauche cinq employés à temps plein et compte sur le support d'une cinquantaine de bénévoles pour mener à terme ses opérations. Au total, 10 points de chute sont répandus dans la Petite-Nation.

De son côté, la Place du marché offre une vitrine aux producteurs locaux grâce au marché public, en plus de tenir des activités culturelles sur place.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer