Tour de la Petite-Nation BMR: de quoi plaire à tous

Geneviève Gagnon, copropriétaire du BMR Groupe Yves-Gagnon à... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

Geneviève Gagnon, copropriétaire du BMR Groupe Yves-Gagnon à Chénéville, et les membres du comité organisateur du Tour de la Petite-Nation, Jean-Yves Turpin, Marc Lemay et Mélissa Brousseau, ont dévoilé la programmation de l'événement, mercredi.

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour une dixième année consécutive, ça va pédaler fort dans la MRC Papineau, les 11 et 12 juin alors que se tiendra le Tour de la Petite-Nation BMR, connu depuis trois ans sous l'appellation des Jours J BMR.

L'événement, qui attire bon an mal an plusieurs centaines de cyclistes de tous les âges et calibres dans la Petite-Nation, a décidé de modifier son nom pour sa dixième mouture afin que celui-ci reflète davantage la nature de l'activité.

Il s'agit aussi d'un clin d'oeil à la désignation de départ, lorsque la compétition a débuté à plus petite échelle dans le secteur de Lac-Simon et Chénéville, en 2007.

Comme c'est le cas depuis 2013, la quasi-totalité des municipalités de la Petite-Nation sera visitée par les hordes de cyclistes durant la fin de semaine. Pour l'édition 2016, Ripon et Montpellier reviennent dans le portrait des parcours, en remplacement de Lac-des-Plages et Saint-Émile-de-Suffolk.

Sept circuits variant sur des distances de 1,6 à 99,5 kilomètres seront offerts aux participants. De la balade du nord, un trajet familial très court, jusqu'au «Tour du lac», le plat de résistance de 99,5 kilomètres avec un dénivelé de 800 mètres qui sera parcouru lors de la journée du dimanche, il y en aura pour tous les goûts. Il sera encore possible de traverser la rivière des Outaouais pour rouler à Hawkesbury et Lefaivre, notamment.

Les départs se feront à partir de Papineauville, le 11 juin. Le lendemain, les pelotons amorceront leur périple à Chénéville.

«Le samedi sera plus familial et destiné aux rouleurs. Les parcours sont moins accidentés et sont faits pour rouler en groupe. Le dimanche va s'adresser aux gens qui ont un peu plus de jarrets», a indiqué Marc Lemay, membre du comité organisateur et concepteur des circuits.

Changement de dates 

Par ailleurs, l'organisation a décidé de retarder la tenue de l'événement d'une fin de semaine pour 2016 afin de ne pas interférer avec le Grand prix cycliste de Gatineau, qui se déroule aussi durant le premier week-end de juin. 

En 2015, le nombre d'inscriptions des Jours J a frôlé le cap des 500, mais à peine une cinquantaine de cyclistes avaient enfourché leur vélo au cours de la journée du dimanche.

«On pense qu'on va pouvoir aller chercher plus de gens étant donné qu'il n'y aura pas deux événements de cyclisme en même temps dans la région. La journée du dimanche avec le tour du lac Simon est quand même notre marque de commerce», a souligné Mélissa Brousseau, coordonnatrice de l'activité.

La Corporation des loisirs de Papineau assure pour une deuxième année la gestion du rendez-vous. Les organisateurs espèrent atteindre le cap des 700 participants. Les détails précis sur les parcours et les méthodes d'inscription sont disponibles en ligne au www.velopetitenation.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer