Un projet de 10 millions $ à L'Ange-Gardien

Si tout va comme prévu, Les Productions Joie... (Archives, La Presse)

Agrandir

Si tout va comme prévu, Les Productions Joie Verte devrait être en mesure de lancer ses opérations au début 2017.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est un projet de bien plus grande envergure que ce qui était prévu à Plaisance que compte lancer Les Productions Joie Verte à L'Ange-Gardien.

Comme le révélait LeDroit le 30 décembre dernier, l'entreprise souhaitant exploiter le créneau de la production de marijuana à des fins médicales et présidée par Vincent St-Arnaud a abandonné l'idée de s'installer à Plaisance pour maintenant se tourner vers le parc d'affaires municipal de L'Ange-Gardien.

Le président des Productions Joie Verte, Vincent St-Arnaud, a confirmé en entrevue, mercredi, qu'une offre d'achat pour un terrain sur le chemin Industriel, à L'Ange-Gardien, avait récemment été acceptée.

Le projet révisé, qui pourrait voir le jour non loin de la route 309, au nord de Buckingham, prévoit des investissements de 10 millions de dollars, la création de 40 emplois et la construction d'un laboratoire de 28 000 pieds carrés. Se greffera à ce nouvel édifice un bâtiment déjà existant de 2000 pieds carrés destiné à l'administration et à l'aménagement d'un centre d'appels pour les patients. Une section destinée à la recherche et au développement sera aussi intégrée à l'usine si celle-ci voit le jour.

Toutes les démarches préliminaires ont pour le moment été réalisées. Selon M. St-Arnaud, le dossier est maintenant entre les mains de Santé Canada afin que le ministère accorde les permis nécessaires pour la production, le séchage, l'entreposage et la distribution de cannabis thérapeutique.

Si tout va comme prévu, Les Productions Joie Verte devrait être en mesure de lancer ses opérations au début 2017, espère M. St-Arnaud. 

« Notre demande en terme de papier, ce sont 2000 pages de procédures que ce soit au niveau de la sécurité ou de la production. Tout ça a été complété. Il nous reste à faire approuver ces procédures par le gouvernement et ensuite on pourra construire le bâtiment », indique-t-il.

Au printemps dernier, les promoteurs avaient abandonné leur projet initial estimé à 2 millions de dollars et qui devait se concrétiser dans l'ancienne fromagerie de Plaisance. Santé Canada avait émis de sérieuses réserves face à la localisation de l'ancienne fromagerie qui se trouvait trop près de quartiers résidentiels. Les promoteurs avaient ensuite tenté de dénicher un autre emplacement sur le territoire de cette municipalité, mais sans succès.

Rappelons qu'Hydropothicaire, dont les installations ont pignon sur rue dans l'ancienne pépinière Botanix, à Masson-Angers, demeure pour le moment le seul producteur au Québec autorisé à produire et distribuer de la marijuana et de l'huile de cannabis à des fins thérapeutiques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer