La prospection minière à Lac-des-Plages inquiète

La compagnie Métaux stratégiques du Canada fait de... (Courtoisie)

Agrandir

La compagnie Métaux stratégiques du Canada fait de la prospection à la recherche de graphite, à Lac-des-Plages.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La prospection minière en cours à Lac-des-Plages a des échos jusqu'à la municipalité voisine de Duhamel, dont la frontière se trouve à une dizaine de kilomètres du site exploré par la société québécoise Métaux stratégiques du Canada.

Métaux stratégiques du Canada, qui possède des claims miniers sur le territoire de Lac-des-Plages, a procédé à l'automne 2014 à une première phase de forages à l'ouest du lac Tallulah, à la recherche de graphite, un matériau généralement utilisé dans la fabrication des batteries.

Au printemps dernier, la municipalité de Lac-des-Plages, au nord-est de la MRC Papineau, avait évoqué son inquiétude face au Projet La Loutre de l'entreprise dont la deuxième phase d'exploration s'est étendue du mois de juillet jusqu'à la fin novembre sur plus d'une vingtaine de sites, toujours dans la même zone.

Il semble maintenant que des résidents de Duhamel habitant non loin du lac Doré, un secteur près du chantier de la compagnie, sont aussi inquiets de la situation.

Le maire de Duhamel, David Pharand, indique que son conseil n'a pas encore pris position de façon formelle dans le dossier, mais que le sujet sera abordé plus en profondeur en janvier.

M. Pharand compte d'ores et déjà réclamer une consultation publique de la part du gouvernement. Des résidents ont exprimé leurs inquiétudes face aux travaux de forage et la compagnie continue à investir dans son procédé d'exploration, souligne-t-il.

«Je m'attends à ce que le gouvernement fasse une consultation et je vais m'assurer de faire pression sur la députation régionale pour qu'il y en ait une au moment opportun. Les gens qui ont une inquiétude ou un mot à dire sur le projet doivent être entendus», indique M. Pharand.

Celui-ci croit qu'une étude approfondie des impacts éventuels du projet doit être réalisée. Il a lui même rencontré des gens de la municipalité de Lac-des-Îles, tout près de Mont-Laurier, afin de glaner des informations sur les conséquences d'une mine de graphite à ciel ouvert.

«Nous ne sommes pas fermés au développement économique, mais il y a tous les impacts environnementaux à considérer et on doit comprendre tous les enjeux avant d'aller plus loin. Notre richesse dans le nord de la MRC, c'est la villégiature et il faut protéger cet aspect», explique le maire Pharand.

Le président et chef de la direction chez Matériaux Stratégiques du Canada, Jean-Sébastien Lavallée, n'avait pas retourné l'appel du Droit en fin de journée jeudi.

Lors d'une entrevue réalisée en avril dernier, M. Lavallée s'était fait rassurant en précisant que les travaux du Projet La Loutre étaient encore au stade préliminaire et que plusieurs études environnementales devraient être réalisées si le dossier devenait plus concret.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer