Hausse de taxes de 1% à L'Ange-Gardien

Le maire de L'Ange-Gardien, Robert Goulet... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Le maire de L'Ange-Gardien, Robert Goulet

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les contribuables de L'Ange-Gardien verront leur compte de taxes augmenter de 1% en 2016.

Le conseil municipal a adopté, jeudi soir, un budget de fonctionnement de 6 810 182 $ qui prévoit un taux de taxation foncière chiffré à 6,53 $ par tranche de 1000 $ d'évaluation. Pour une maison au coût moyen d'environ 274 000 $, il s'agit d'une augmentation de 19 $ par rapport à 2015.

La tarification pour la cueillette et le traitement des matières résiduelles demeure intacte à 219 $ par logement alors que la contribution au programme de vidange de fosses septiques passe de 100 $ à 102,50  $ par résidence.

Le maire de L'Ange-Gardien, Robert Goulet, soutient que la bonne santé financière de la municipalité permet une fois de plus à l'administration angeloise de maintenir son taux de taxes parmi les plus bas en Outaouais.

«On a eu encore une bonne augmentation au niveau de la construction domiciliaire avec une quarantaine de nouvelles maisons et notre parc d'affaires continue de se développer. Tout ça mis ensemble nous permet d'offrir de meilleurs services à nos citoyens sans augmenter les taxes. L'Ange-Gardien est en bonne santé financière», a-t-il mentionné.

Année à venir

Pour la prochaine année, L'Ange-Gardien prévoit investir 530 000 $ pour l'amélioration de son réseau routier, alors qu'une enveloppe de 68 223 $ sera destinée à l'aménagement des parcs sur son territoire.

Le nouveau programme triennal d'immobilisations de la municipalité prévoit des investissements de 1 775 028 $ d'ici la fin 2018.

Le maire Goulet soutient que le conseil devra se pencher au cours de l'année qui vient sur l'usage futur du site Champboisé que la municipalité a acheté au coût d'un million de dollars sur dix ans. L'Ange-Gardien a déjà payé la moitié de la facture. «Il nous reste cinq ans à payer, mais on doit commencer à regarder de plus près ce qu'on va vouloir faire avec ce terrain», a affirmé M. Goulet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer