Stéphane Richer remet son club de golf en vente

L'ex-hockeyeur Stéphane Richer... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

L'ex-hockeyeur Stéphane Richer

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le club de golf Montpellier-Lac-Simon, dans le nord de la Petite-Nation, est mis en vente pour la somme de 1 998 000$, quelques mois à peine après sa réouverture.

Fermé pendant l'hiver 2015, le parcours de 6032 verges avait rouvert ses allées en grande pompe en mai dernier à la suite d'une entente de location avec option d'achat survenue entre le propriétaire des lieux, Stéphane Richer, et l'homme d'affaires gatinois Daniel Déziel.

Or, il semble que le contrat n'était finalement valide que pour la durée de la saison 2015, a confirmé au Droit la courtière immobilière chez Sotheby's International Realty Québec, Rachelle Demers, qui a maintenant le dossier entre les mains.

Le bail signé entre M. Déziel et l'ancien numéro 44 du Canadien de Montréal s'est conclu le 20 octobre dernier, si bien que la pancarte «à vendre» se retrouve une fois de plus devant le terrain de 18 trous qui célèbre cette année son 51e anniversaire de fondation.

«Comme dans toute transaction, il y a toujours des conditions qui doivent être réalisées. Dans ce cas ici, elles n'ont pas été réalisées, tout simplement», a précisé Mme Demers.

Qui dit mise en vente ne dit pas automatiquement fermeture du club, a par ailleurs assuré cette dernière. Elle confirme que les portes de l'établissement seront ouvertes le printemps prochain si la propriété n'est pas encore vendue.

«Il n'y aura pas de fermeture. M. Richer va continuer d'opérer le club en attendant de trouver un acheteur, c'est une garantie», a-t-elle confirmé.

D'autres priorités

La conjointe et partenaire d'affaires de Daniel Déziel, Katia Girard, soutient de son côté que le couple souhaite maintenant consacrer ses énergies au développement d'un important projet récréotouristique dans la région. Ils possèdent 305 acres de terrain et un lac privé à Montpellier, non loin du terrain de golf.

«Notre offre d'achat s'est faite dans l'attente de l'approbation de notre projet de camping et de chalets que nous avons près du golf. Comme nous avons appris que le changement de zonage pour notre projet avait été approuvé il y a une dizaine de jours, nous n'étions pas encore prêts à faire l'achat du golf et Stéphane a décidé de le mettre à vendre», a expliqué Mme Girard.

M. Richer, propriétaire du club de golf depuis 1998, avait mis le parcours et quelques terrains environnants sur le marché immobilier pour une première fois à l'automne 2014 au coût de 2,5 millions de dollars, avant de mettre la clé sous la porte en novembre.

La courtière a affirmé mercredi que des acheteurs potentiels ont déjà démontré de l'intérêt à acquérir le site.

«Il y a un énorme potentiel avec cette propriété. C'est possible pour un investisseur de développer plusieurs projets autour du terrain de golf, que ce soit un parc de véhicules récréatifs, des maisons unifamiliales ou des condos», a mentionné Mme Demers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer