MRC Papineau: rien de fixé pour la formation régionale des pompiers

Des pompiers volontaires... (Ivanoh Demers, Archives La Presse)

Agrandir

Des pompiers volontaires

Ivanoh Demers, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les maires de la MRC Papineau ne sont toujours pas fixés sur l'uniformisation de la formation des pompiers volontaires et à temps partiel qui oeuvrent dans les 17 casernes de leur territoire.

La recommandation du comité de sécurité incendie de la MRC présentée la semaine dernière à la table du conseil des maires a été rejetée du revers de la main par les élus. Selon ce qui était mis de l'avant par le groupe de travail, la MRC aurait dû lancer un appel d'offres destiné aux uniquement aux institutions publiques afin de dénicher un partenaire qui serait apte à épauler le gouvernement régional dans l'offre de formation.

Ce procédé aurait cependant limité le choix de soumissionnaires, clame le président du comité de sécurité incendie et maire de Notre-Dame-de-la-Paix, Daniel Bock. «On se doit de regarder toutes les options qui s'offrent à nous. Tout le monde doit être capable de soumettre. Ensuite, on regardera quels sont nos besoins», a-t-il indiqué.

Le comité de sécurité incendie doit maintenant retourner à la table à dessin et devra fournir aux maires une nouvelle recommandation en vue de la séance prévue à la mi-juin.

Pénurie de pompiers

La MRC Papineau souhaite se doter d'un service régional de formation des pompiers afin notamment de rendre celle-ci moins contraignante pour la relève. La formation de base validée par l'École nationale de pompiers est d'un peu plus de 300 heures et les cours se donnent le soir et les fins de semaine.

La MRC compte près de 300 pompiers volontaires répartis à travers ses quelque 3000 kilomètres carrés de territoire. Une étude réalisée en 2014 démontre qu'il manque près de 50 sapeurs pour l'ensemble des 17 casernes afin de répondre aux exigences du schéma de couverture de risques adopté en 2009.

«Le recrutement sera important et on doit créer un sentiment d'appartenance pour les jeunes qui veulent venir s'établir chez nous. Il faut que la formation se fasse en caserne ici pour rendre ça moins lourd et éviter à notre relève de devoir se déplacer trop loin pour aller suivre les cours», note M. Bock.

Les chefs des différentes brigades de sécurité incendie dans Papineau espèrent que le nouveau service de proximité puisse être en vigueur à compter de l'automne. Un moratoire est en place depuis septembre dernier sur la formation destinée aux pompiers. Certaines exceptions ont toutefois été autorisées pour des cas urgents.

Jusqu'à l'été 2013, c'est la CSCV qui offrait le service de formation aux différentes casernes de la MRC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer