Des repas à prix modique pour tous

La chef Chantal Caron et les bénévoles Lena... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

La chef Chantal Caron et les bénévoles Lena Dewinter et Nicole Paquin croquées sur le vif dans la cuisine du Marché public de Ripon.

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les personnes aînées et à mobilité réduite, ainsi que les parents essoufflés qui habitent le territoire de la Petite-Nation, ont maintenant accès à un service de préparation et de distribution de repas santé et de qualité à prix modique. Le Frigo Quiroule a pris son envol, jeudi matin, en direct du Marché public de Ripon.

Grâce à cette popote roulante «réinventée» chapeautée par l'Alliance alimentaire Papineau, les citoyens de la Petite-Nation, peu importe leur âge ou leur condition physique, pourront faire l'achat d'un repas complet, incluant un dessert et une soupe, pour moins de 7,50$. Les plats seront concoctés par la chef Chantal Caron. Un nouveau menu sera disponible chaque semaine.

Le nouveau service, qui mise sur une forte participation bénévole, permettra aux usagers de commander des plats qui pourront être livrés gratuitement à domicile pour les résidents en perte d'autonomie. Les autres clients devront se déplacer au point de chute de leur municipalité pour venir récupérer leurs repas. La cueillette et la livraison se feront une fois par semaine.

«Tout le monde a le droit de bien manger. L'alimentation, c'est un droit fondamental. On a réalisé depuis quelques années qu'il y avait un besoin criant dans la communauté de pouvoir nourrir les personnes à mobilité réduite», explique la présidente de l'Alliance alimentaire Papineau, Ann Lévesque.

Pour le moment, des points de chute seront ouverts chaque jeudi à Saint-André-Avellin, Ripon, Montpellier, Duhamel, Lac-des-Plages et Plaisance. Au final, seuls Lochaber-Ouest, Thurso, Val-des-Bois et Bowman ne bénéficieront pas du Frigo Quiroule, puisque ces municipalités sont déjà affiliées à la Bouf'Mobile du Centre Action Générations des aînés de la Vallée-de-la-Lièvre.

Pour des questions de rentabilité, le service est ouvert à tous et non seulement à la clientèle âgée, note Mme Lévesque. «On privilégie les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées et les gens en convalescence, mais c'est clair qu'on a dû ouvrir le service à une plus grande population pour que nous puissions faire un nombre suffisant de repas pour que ce soit viable à moyen terme», explique-t-elle.

Le service devrait être autosuffisant d'ici trois à quatre ans. Entre 200 et 300 repas par semaine pourront être concoctés.

Population vieillissante

D'après des données révélées dans le Portrait de santé de l'Outaouais réalisé en 2011 par l'ancienne Agence de santé et de services sociaux de l'Outaouais, 24% des personnes âgées de 65 ans et plus sur le territoire de l'ancien Centre de santé et de services sociaux Papineau ont une limitation d'activités. Toujours selon ce document, on prévoit que 35% des résidents de la Petite-Nation auront 65 ans et plus d'ici 2031.

La préfète de la MRC Papineau, Paulette Lalande, salue l'arrivée de ce nouveau service. «Nous sommes l'une des MRC les plus vieillissantes au Québec et nous sommes la plus vieillissante en Outaouais. Nous avons énormément de personnes qui ont besoin de cette aide-là», souligne-t-elle.

Le projet a pu voir le jour grâce à une enveloppe d'investissements de 97000$ du Fonds de lutte à la pauvreté de la Table de développement social de Papineau. Un montant de 30000$ issu de l'entente spécifique pour les personnes aînées de la Conférence régionale des élus de l'Outaouais ainsi qu'une somme de 10000$ pigée dans le Pacte rural de la MRC a aussi été nécessaire pour sa mise en oeuvre.

Pour plus d'informations, visitez le www.frigoquiroule.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer