La directrice générale de Lochaber-Ouest s'en va

Le maire de Lochaber-Ouest, Jean-Pierre Girard... (Archives, Le Droit)

Agrandir

Le maire de Lochaber-Ouest, Jean-Pierre Girard

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La municipalité de Lochaber-Ouest vient de procéder à un cinquième changement de directeur général en moins deux ans. La gestionnaire Julie Chevalier a remis sa démission et c'est l'adjointe administrative Chantal Courville qui assurera l'intérim.

Les élus ont procédé plus tôt cette semaine à la nomination de Mme Courville comme directrice générale intérimaire. Elle assumera ces fonctions pour au moins les trois prochains mois. Elle avait déjà occupé ce siège de façon très brève, entre le départ de Ruth Neveu et l'arrivée de Mme Chevalier, en novembre dernier.

Le maire Jean-Pierre Girard soutient que la décision de Mme Chevalier est strictement professionnelle et n'a rien à voir avec l'atmosphère de travail qui règne à Lochaber-Ouest. «C'est un employeur privé qui est venu la chercher en lui offrant un meilleur salaire. Nous sommes très déçus parce que tout le monde l'aimait et elle faisait très bien son travail», a commenté le premier magistrat.

Six DG en deux ans

Depuis deux ans, six personnes ont tenu les rênes de l'administration municipale. L'ancienne directrice générale Chantal Dubé, dont le dossier est devant la Commission des relations du travail du Québec (CRTQ), est toujours en congé de maladie depuis le printemps 2013. Depuis ce temps, Alain Hotte, Laurie Laframboise, Ruth Neveu, Julie Chevalier et Chantal Courville lui ont succédé.

Le mandat octroyé à Mme Courville a d'ailleurs été limité à trois mois puisque l'administration espère que le cas de Chantal Dubé sera réglé d'ici là. Selon des informations qui ont coulé lors de la séance publique du conseil en mars dernier, la municipalité aurait dépensé plus de 50000$ en frais d'avocat dans ce dossier.

Le maire Girard n'a pas voulu commenter le dossier, puisqu'il est actuellement entre les mains du tribunal. Les deux parties doivent d'ailleurs comparaître de nouveau devant le CRTQ les 8 et 9 avril. D'autres représentations auront lieu en juin si le litige ne se règle pas d'ici là.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer