La Petite-Nation discutera d'agroalimentaire

Daniel Berthiaume, adjoint au directeur au ministère de... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

Daniel Berthiaume, adjoint au directeur au ministère de l'Agriculture du Québec; Diane Clément, présidente de l'UPA Papineau; Paulette Lalande, préfète de la MRC Papineau; Ann Lévesque, présidente de l'AAP; et Vincent Ouellet-Destroimaisons, vice-président de la coop du marché public de Ripon.

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

L'Alliance alimentaire de Papineau (AAP) veut susciter la réflexion et mousser le développement agricole et l'achat local dans la Petite-Nation. Pour ce faire, l'organisme tiendra une table ronde sur le sujet, les 20 et 21 février prochains, au marché public de Ripon.

Les organisateurs du Forum sur l'agriculture et l'alimentation dans Papineau ont dévoilé la semaine dernière les grandes lignes de l'événement, qui rassemblera sous le même toit des élus de la région, des producteurs, des intervenants du milieu agricole, des commerçants et des représentants d'organisme.

La première journée du forum portera sur l'agriculture de proximité. Douze producteurs s'adresseront notamment au milieu politique régional afin de les sensibiliser à la réalité du monde agricole. La journée du 21 février sera davantage consacrée au grand public et portera sur le thème de l'achat local.

Plusieurs ateliers d'information et groupes de discussions sont prévus.

Cette table ronde s'inscrit dans le cadre du projet Villages nourriciers de l'APP, lancé en 2012 par l'organisme.

«L'objectif est de rassembler tout le monde pour développer une vision commune autour de l'agriculture et du développement économique afin de se donner un plan directeur», a expliqué Ann Lévesque, présidente de l'AAP.

Le territoire de la MRC compte environ 200 agriculteurs, parmi lesquels on retrouve une grande proportion de producteurs bovins. La région est néanmoins loin d'être autosuffisante, note Mme Lévesque.

«Nous avons des belles terres, un bon climat et nous sommes bien situés, mais il nous manque d'entrepreneurs, de projets et d'initiatives», souligne-t-elle, notant au passage que le coût faramineux des terres et le manque de soutien financier représentent le principal frein pour la relève agricole.

En terme d'achat local, il reste encore beaucoup de travail de sensibilisation à faire, note pour sa part la préfète de la MRC Papineau, Paulette Lalande. Elle a profité de l'annonce de la semaine dernière pour inviter les consommateurs à encourager les producteurs de la région. «Les produits du terroir, c'est un créneau chez nous. On doit inciter la population à acheter ici pour développer notre région», a-t-elle souligné.

Selon les chiffres fournis la Coopérative de solidarité de la Place du marché, le marché public de Ripon a vendu pour 100 000$ de produits locaux l'an dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer