La Résidence Le Monarque inaugurée

Le Monarque, la maison de soins palliatifs destinée... (François Roy, Archives La Presse)

Agrandir

Le Monarque, la maison de soins palliatifs destinée aux patients en fin de vie du territoire de la Petite-Nation et de la Vallée-de-la-Lièvre, a inauguré de façon officielle ses locaux vendredi.

François Roy, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

« Nous en rêvions depuis six ans. Notre rêve est devenu réalité depuis août 2014. Notre monarque a pris son envol. »

La présidente de la Résidence Le Monarque, la Dre Louise Villemure, avait de la difficulté à cacher son enthousiasme, vendredi, lorsque la maison de soins palliatifs destinée aux patients en fin de vie du territoire de la Petite-Nation et de la Vallée-de-la-Lièvre a inauguré de façon officielle ses locaux, à Montebello, en compagnie des différents partenaires engagés dans le projet.

Aménagé temporairement dans l'ancien couvent de Montebello, l'organisme espère éventuellement déménager ses pénates à Plaisance lorsque les sommes nécessaires pour la construction d'un édifice neuf seront recueillies. La résidence appartient déjà un terrain de quatre âcres au coeur de cette municipalité, mais il lui manque encore plus de 1,2 million $ pour aller de l'avant.

Les administrateurs de l'organisme ont profité de l'occasion, vendredi, pour rappeler l'importance de la contribution de la population au projet. La résidence dispose d'un budget d'exploitation de près de 780 000 $. Québec paie 53 % de la facture, ce qui signifie que l'organisme doit aller récupérer annuellement un peu plus de 372 000 $ auprès de la communauté afin d'assurer la pérennité des six lits mis à la disposition des patients en phase terminale.

Selon le directeur général du Monarque, Gilbert Cadieux, il manque encore 40 000 $ pour boucler l'année financière qui se termine le 31 mars prochain.

Ce sont des dons de 100 000 $ de la part des Caisses Desjardins au Coeur-des-Vallées et de la Petite-Nation ainsi que de la part du couple de Buckingham formé d'Audrey et Tim Kenny qui ont permis au service d'être mis sur pied dès cette année, ont d'ailleurs souligné à maintes reprises les administrateurs, hier.

Projet de longue haleine amorcé en 2008 par Manon Cardinal, une ex-infirmière à domicile de carrière, la Résidence Le Monarque a ouvert ses portes à ses premiers patients le 25 août dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer