Un centre de tir à L'Ange-Gardien

L'un des propriétaires du nouveau centre de tir,... (JESSY LAFLAMME, LeDroit)

Agrandir

L'un des propriétaires du nouveau centre de tir, Pierre Pharand.

JESSY LAFLAMME, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le premier Centre de formation et pratique du tir de l'Outaouais a ouvert ses portes, vendredi, à L'Ange-Gardien.

Il aura fallu quatre ans avant que ce dernier ne voit le jour. «Mon partenaire, Yves Charron, et moi avions une boutique de chasse et pêche à Masson-Angers et on s'est rapidement rendu compte que plusieurs de nos clients étaient des adeptes d'armes de poing», raconte l'un des propriétaires du centre, Pierre Pharand. «Nous avons alors commencé à nous intéresser à ce sport, ce qui nous a obligés à nous rendre à Mont-Laurier pour le pratiquer, car le centre de tir d'Ottawa était presque toujours complet.»

En décidant d'ouvrir un tel établissement en Outaouais, les deux hommes d'affaires ont réalisé une étude de marché. Ils ont alors appris que 350 des 800 membres du Club Cheney, une municipalité en Ontario, provenaient de Gatineau. De plus, on retrouve en Outaouais 5600 personnes ayant une autorisation de posséder une arme restreinte.

Investissements de 1,3 M$

Pour réaliser leur objectif, les deux hommes ont fait appel à d'autres partenaires, Paul Beauseigle, Sylvain Major et Gilles Parisien, puisque ce projet a nécessité des investissements de 1,3 million $.

On retrouve au deuxième étage, en plus des salles de formation, une boutique de chasse. Ce centre servira donc à la fois de centre de tir et de centre de formation pour le tir à l'arme de chasse et l'arme de poing.

«C'est un sport individuel, au même titre que les dards, que tout le monde peut pratiquer, indique M. Pharand. Ainsi, nous voulons que ça devienne un endroit convivial et familial, car les enfants de 12 ans et plus peuvent tirer.»

Le centre offre 12 pas de tir d'une distance de 25 mètres. Les utilisateurs pourront s'exercer à des distances pré-progammées numériquement de 7, 10, 15, 20 et 25 mètres.

La sécurité est au coeur des priorités de cet homme d'affaires. Les membres peuvent même y entreposer leur arme. «Comme ça, on s'assure qu'elle ne traîne pas à la maison et que personne d'autre puisse mettre la main dessus», mentionne-t-il.

Aussi, des caméras sont installées dans le bâtiment et chaque personne qui tire est assurée. Les policiers pourront s'y exercer bien que n'importe qui peut l'essayer. En seulement un mois, cette nouvelle entreprise compte 80 membres.

Aujourd'hui, pour souligner l'ouverture, les gens pourront découvrir ce sport avec un moniteur au coût de 20$ par personne.

L'immeuble de 16600 pieds carrés inauguré vendredi est situé au 268, chemin Industriel, à L'Ange-Gardien.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer