Pas de motoneige dans le parc de Plaisance

Dur coup pour les motoneigistes de la Petite-Nation:... (Le Quotidien)

Agrandir

Dur coup pour les motoneigistes de la Petite-Nation: le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) leur interdit maintenant de circuler dans le parc national de Plaisance.

Le Quotidien

Partager

Sur le même thème

L'industrie de la motoneige vient de subir un dur coup alors que le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) leur interdit maintenant de circuler dans le parc national de Plaisance.

Craignant des retombées négatives à la suite de cette interdiction, l'Association motoneigistes de la Vallée de la nation (AMVN) demande au MDDEFP de réviser cette décision pour l'année 2012-2013.

«La fermeture de ce sentier empêche les Ontariens de traverser la rivière à Plaisance, explique le président de l'AMVN, Jacques Fecteau. Cette situation aura un impact majeur sur l'économie de notre territoire et de notre club puisque 50% de notre membership sont des gens hors Québec. Nous avons déjà 300 inscriptions de moins que l'an dernier à la même date, ce qui représente 90000?$ de manque à gagner. Une nouvelle comme celle-là ne nous aide en rien et n'aide pas les autres clubs, dont Les Maraudeurs qui s'occupent, entre autres, des pistes à Duhamel, car les sentiers ne sont maintenant plus reliés.»

À Thurso non plus

Il faut dire qu'en plus de l'interdiction au parc national de Plaisance, quatre résidants de Thurso refusent de laisser passer des motoneiges sur leur terrain, bloquant ainsi la traverse de l'Ontario à Thurso. Cette année, les motoneigistes pourront donc seulement circuler d'une province à l'autre à partir de Montebello et Papineauville.

«Les droits d'accès sont notre bête noire, indique M.?Fecteau. C'est d'ailleurs pourquoi nous avons envoyé au ministère, le 16?avril dernier, un nouveau tracé pour remplacer celui du parc national de Plaisance ainsi que la liste des conditions nécessaires pour y arriver. Cependant, nous n'avons jamais obtenu de nouvelles. Nous avons simplement reçu une lettre le 12?décembre pour nous annoncer l'interdiction de circuler au parc. Depuis des années, nous tentons de créer un sentier permanent, mais on se fait toujours bloquer par le gouvernement.»

La préfète de la MRC Papineau, Paulette Lalande, en sait quelque chose. «On travaille ce dossier depuis 15 ans, raconte-t-elle. Nous avons tenté d'aménager un sentier sur les lignes d'Hydro-Québec et sur la voie ferrée, mais ces demandes ont été refusées. Présentement, on analyse la possibilité de l'installer aux abords de l'autoroute 50. On ne sait pas ce que ça donnera, mais chose certaine on ne lâchera pas le morceau.»

Le député de Papineau, Alexandre Iracà, est prêt à soutenir l'AMVN dans sa demande de sursis à la condition que les intervenants concernés travaillent à la mise en place de l'autre tracé.

Plus de détails dans l'édition du Droit du 20 décembre 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer