Les multiples réalités de l'emploi

Anabel Beaudry Sarazin, agente de développement jeunesse au... (Jessy Laflamme, LeDroit)

Agrandir

Anabel Beaudry Sarazin, agente de développement jeunesse au CLD Papineau, compte parmi ceux qui ont quitté pour relever d'autres défis.

Jessy Laflamme, LeDroit

Partager

Le marché de l'emploi chez les jeunes adultes dans la MRC Papineau doit composer avec plusieurs réalités. Des professionnels y acquièrent de l'expérience, puis quittent pour des emplois plus intéressants et plus payants, tandis que d'autres optent pour le travail autonome.

Au cours des dernières années, au moins quatre employés ont quitté le Centre local de développement (CLD) Papineau pour explorer d'autres avenues.

L'agente de développement jeunesse, Anabel Beaudry Sarazin, a récemment remis sa démission après avoir accepté un contrat à la Chambre de commerce de Gatineau.

Cette jeune professionnelle a suivi l'exemple des agents de développement ruraux, Michaël Béland et Karine Robillard, qui ont eux aussi travaillé pendant un certain temps au CLD. Dans le cas de MmeRobillard, l'absence de permanence l'a poussée à partir. «Je remplaçais quelqu'un en congé de maternité, alors j'ai accepté le poste à la Table jeunesse Outaouais quand on me l'a proposé, raconte-t-elle. Cependant, si on m'avait offert quelque chose à temps plein au CLD, je serais restée volontiers.»

De leur côté, M.Béland et MmeBeaudry Sarazin désiraient simplement relever de nouveaux défis. «Le nombre d'emplois est restreint en région, il faut donc se tourner vers l'extérieur», souligne MmeSarazin.

La question du salaire

Pour ces travailleurs, le salaire a aussi pesé dans la balance. La ville est plus généreuse que la campagne. Sans entrer dans les détails, les gens questionnés par LeDroit ont simplement dit que ce n'était pas comparable.

Les données du recensement de 2006 semblent confirmer leurs dires. Le revenu médian des travailleurs de la MRC Papineau s'élève à 24664$, soit environ 9000$ de moins que la moyenne de l'ensemble de l'Outaouais, qui est de 33636$.

La préfète de la MRC Papineau, Paulette Lalande, est consciente de cette situation. «C'est une réalité avec laquelle nous devons vivre, affirme-t-elle. Il nous est impossible d'offrir les mêmes avantages que le gouvernement. De plus, on forme tellement bien nos employés que lorsqu'ils postulent ailleurs, ils obtiennent l'emploi dans la majorité des cas. Nous en sommes conscients et c'est pourquoi nous travaillons à mettre sur pied un parc industriel qui offrirait des emplois intéressants et mieux rémunérés.»

Présentement, 63% des travailleurs résidents occupent un emploi dans la MRC. Plus de 20% occupent un emploi à Gatineau.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer