Le temps d'attente passe de 72 à trois heures au CSSS de Papineau

Le Centre de santé et de services sociaux de Papineau (CSSS) est le premier... (Photo Alain Roberge, archives La Presse)

Agrandir

Photo Alain Roberge, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Centre de santé et de services sociaux de Papineau (CSSS) est le premier établissement de l'Outaouais à se doter d'un analyseur PCR.

Cet équipement, qui a coûté 92000$, change la donne en matière de prévention des infections à l'Hôpital de Papineau, situé dans le secteur Buckingham. Plus précisément, il détecte les bactéries 24 fois plus vite qu'auparavant.

«Avant, il fallait entre deux et trois jours pour savoir si quelqu'un était contagieux, a expliqué la directrice adjointe du CSSS de Papineau, Ginette Gingras Delorme. Le patient devait rester en isolation pendant cette période. Puisque nous n'avons pas beaucoup de chambres à un lit, ça occasionnait parfois quelques problèmes, car nous devions convertir une chambre pour deux personnes en chambre pour une seule. Maintenant, grâce à l'analyseur, on obtient la réponse en moins de troisheures, ce qui est insuffisant pour contaminer quelqu'un. Alors, nous n'avons plus besoin de mettre les gens en isolation pendant l'attente du résultat.»

Ce nouvel équipement est déjà utilisé à l'hôpital. Au cours du dernier mois, 140 dépistages ont été effectués lors d'admissions à l'urgence. Trois cas se sont révélés positifs.

«On a pu installer rapidement des mesures de précaution autour de ces patients, a expliqué MmeGingras Delorme. Le risque de transmission est donc pratiquement nul, car il y a eu moins de 24H de contact avec les autres patients. Les gens évitent ainsi d'être placés en isolement préventif, ce qui augmente la qualité de leur séjour hospitalier et facilite le travail du personnel.»

Le Club Lions de Buckingham et la Fondation Santé de Papineau ont chacun payé 46000$ pour l'acquisition de ce nouvel équipement. L'analyseur PCR est une abréviation anglaise de réaction en chaîne par polymérisation, une technique de laboratoire utilisée pour multiplier des segments d'ADN déterminés dans le but de les rendre visibles.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer