La rigueur et la créativité de Carole Myre

«Si on ne s'unit pas, c'est notre langue... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

«Si on ne s'unit pas, c'est notre langue qu'on va perdre», craint Carole Myre.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Directrice artistique à l'école secondaire publique De La Salle à Ottawa, Carole Myre partage avec aplomb son amour de la langue française et de la culture franco-ontarienne. Son implication dans la communauté lui a notamment valu le prix Laurier d'intervenante de l'année en éducation en 2012 au Gala du prix Bernard-Grandmaître et, le 7 mai dernier, le titre de personnalité féminine de l'année lors de la Soirée Saphir de la Fondation franco-ontarienne. Ce plus récent honneur lui vaut le titre de Personnalité de la semaine LeDroit-Radio-Canada.

Carole Myre est membre de la direction du Centre d'excellence artistique à l'école De La Salle depuis 2003. 

«La rigueur et la créativité sont des aptitudes que les employeurs recherchent. Ce sont des valeurs que l'on inculque chez les jeunes», précise Mme Myre.

Elle chapeaute aujourd'hui une équipe composé de plusieurs enseignants, artistes pédagogues et professeurs privés pour les quelque 800 élèves de la 7e à la 12e année inscrits dans les différentes concentrations, dont la danse, le cinéma, l'art visuel, le théâtre, la musique et la création littéraire. 

«On est comme un petit conservatoire», résume Mme Myre, qui a été metteure en scène du méga spectacle L'écho d'un peuple, à Casselman, sur les 400 ans de vie française en Ontario.

Carole Myre souligne de plusieurs traits l'importance du Centre d'excellence artistique en tant qu'école des arts pour les jeunes franco-ontariens.

«C'est un trésor qui est pour tous», signale-t-elle.

«Selon moi, c'est un patrimoine qu'on ne peut pas se permettre de perdre», ajoute-t-elle à propos du Centre créé en 1983, grâce au travail de Jean-Claude Bergeron.

Carole Myre aimerait voir un seul conseil scolaire francophone en Ontario, unifiant les écoles publiques et catholiques, afin de s'assurer que l'ensemble des matières soit enseigné dans les écoles et ainsi éviter que des jeunes s'en aillent étudier du côté anglophone pour suivre des cours de chimie, de physique ou de biologie, par exemple.

«Un seul conseil scolaire pour tous les francophones va tellement aider au rassemblement de tout ce qu'on croit», dit Mme Myre.

«Si on ne s'unit pas, c'est notre langue qu'on va perdre», craint-elle.

D'ailleurs, Mme Myre devient très émue lorsqu'elle parle de la culture franco-ontarienne, une culture qu'elle chérit au plus haut niveau, comme en témoigne sa présence sur les conseils d'administration de TFO et du Festival franco-ontarien.

«Pour moi, les arts, c'est le véhicule de la culture. Je vais continuer à me battre pour les arts, pour la francophonie et pour la jeunesse», explique la femme native de Hawkesbury, dans l'Est ontarien.

«Tout enfant qui veut faire des arts a le droit de le faire en français», fait-elle valoir.

«Je choisis tous les jours de lutter pour ma langue, pour ma culture, pour mon fils», continue Mme Myre, qui est aussi membre de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario, de l'Association francophone pour l'éducation artistique en Ontario et de l'Alliance culturelle de l'Ontario.

Carole Myre ne s'attendait pas à recevoir le prix de Personnalité féminine de l'année en raison de la qualité des autres finalistes dans cette catégorie à la Soirée Saphir.

«Je me sens souvent mal à l'aise avec les prix, mais ceux-ci te permettent de passer ton message», indique la femme qui est diplômée en théâtre de l'Université d'Ottawa.

«J'aimerais que ce prix puisse se diviser. L'équipe qui m'épaule me permet de continuer à persévérer. Ils me donnent l'énergie pour continuer», précise Mme Myre, faisant référence aux élèves, à ses collègues du Conseil des écoles publiques de l'est de l'Ontario (CEPEO) et aux gens de la communauté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer