Tenir le flambeau bien haut

Luce Fortin a réussi à donner un second... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Luce Fortin a réussi à donner un second souffle à l'Apogée.

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'organisme communautaire gatinois l'Apogée vivotait il y a quatre ans, lorsque sa directrice générale actuelle Luce Fortin a pris le flambeau. Cette dernière a admirablement redressé la barre. Demain, cette association venant en aide à l'entourage de personnes souffrant de troubles mentaux organise une première marche, à l'occasion de la semaine de sensibilisation aux maladies mentales. LeDroit et Radio-Canada souhaitent souligner son travail acharné pour remettre l'organisme sur les rails en la nommant Personnalité de la semaine.

Lorsque L'Apogée est en santé, c'est tout l'Outaouais qui en bénéficie. Il est le seul organisme communautaire à offrir soutien et conseil aux accompagnateurs de personnes souffrant de troubles mentaux graves. Chaque année, quelque 300 personnes cognent à sa porte.

Et il y a beaucoup à faire en santé mentale, « parent pauvre » du réseau de la santé. Surtout que les ressources financières sont minces. L'Apogée fait ce qu'elle peut avec ses quatre employés et demi, en plus de ses bénévoles. Et puisque tout le réseau vit une profonde restructuration, personne ne sait sur quel pied danser dans le milieu communautaire.

Une chose est certaine, l'Apogée est là pour rester, affirme sa directrice générale. « En santé mentale c'est important le communautaire. Ce n'est pas tout le monde qui aime la même approche. Je pense que les organismes offrent une alternative intéressante. Pas une alternative aux traitements, mais un milieu d'accueil un peu différent », témoigne-t-elle.

Luce Fortin a toujours oeuvré dans le milieu associatif. C'est où elle a grandi, à Kapuskasing, dans le Nord de l'Ontario, qu'elle a appris à se débrouiller, avant de s'établir en Outaouais au début des années 1990. « Comme Franco-Ontarienne, dans un milieu minoritaire, j'ai appris jeune que quand tu veux quelque chose, il faut que tu y mettes ton temps et ton énergie », dit celle qui a dans son bureau, accroché au mur, une petite plaque, sur laquelle on peut lire : « Je ne suis pas autoritaire, j'ai juste de meilleures idées ».

Un cadeau de Noël qu'elle s'est offert, dit-elle en riant.

L'Apogée a été son premier employeur dans la région. Il y a 25 ans, Luce Fortin a développé un programme de formation encore en place aujourd'hui. Lorsqu'elle est revenue à « ses premières amours », son objectif était de recentrer l'organisme sur sa mission et lui donner une structure plus solide.

« L'Apogée avait besoin de stabilité. C'est à ce moment-là que les étoiles se sont rencontrées et que je suis revenue travailler ici. »

L'organisme est aujourd'hui reconnu par la Fédération des familles et amis de la personne atteinte de maladie mentale, une des plus belles réalisations de la directrice générale.

Demain, l'Apogée tiendra sa première marche, baptisée « Porteurs de flamme ». Les participants marcheront pour contrer les préjugés et la stigmatisation. Ce sera aussi l'occasion pour ceux qui souffrent en silence de sortir de l'ombre.

« C'est un premier pas pour les familles de dire 'Oui, on est intéressés et concernés', et 'oui, la santé mentale devrait être considérée sur un pied d'égalité avec toutes les autres maladies'», plaide Mme Fortin. « C'est aussi une occasion de s'affirmer. Une façon de dire 'j'accompagne quelqu'un, et je n'en ai pas honte'. »

Les marcheurs commenceront leur trajet au parc Moussette, à 19 h, en direction de l'hôpital Pierre-Janet.

Rencontrez la Personnalité de la semaine le lundi dans LeDroit, ainsi qu'à 8 h 40 à l'émission Les matins d'ici, animée par Philippe Marcoux sur ICI Radio-Canada Première 90,7 FM.

À chaque semaine, un jury formé de représentants des rédactions du quotidien LeDroit, ainsi que d'ICI Ottawa-Gatineau, nomme un lauréat afin de souligner une réalisation exceptionnelle ou une contribution significative à la vie ou au rayonnement de la région. Vous connaissez une personne qui mériterait d'être nommée ? Écrivez-nous à nouvelles@ledroit.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer