Une jeune femme aux mille projets

Caitlin Grady a entre autres coordonné une campagne... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Caitlin Grady a entre autres coordonné une campagne pour l'égalité des sexes au Cégep.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Caitlin Grady réussit bien en classe. C'est l'une des bonnes étudiantes du Cégep de l'Outaouais. Elle est aussi impliquée dans son milieu, multipliant les engagements, tant à l'école que dans sa municipalité. Les efforts de Caitlin ont récemment été soulignés par une bourse de 100 000 $ de la Fondation Boursiers Loran. C'est aussi pourquoi elle a été désignée Personnalité de la semaine.

Caitlin Grady a été choisie parmi les 30 étudiants canadiens la seule au Québec comme récipiendaire d'une bourse d'étude de la Fondation Boursiers Loran, qui recherche de futurs leaders. Des jeunes qui font preuve de détermination et d'engagement envers leur communauté.

La jeune femme de 19 ans ne chôme pas. Elle est membre du comité Action internationale du Cégep de l'Outaouais, vice-présidente de la Table jeunesse des Collines-de-l'Outaouais, fondatrice et présidente du conseil municipal jeunesse de Chelsea et bénévole au Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario.

Caitlin ne cache pas qu'il est parfois difficile de gérer son horaire, mais elle ne changerait rien. « Je crois vraiment en mes projets. [] Je me sens comme si les gens profitaient de mon engagement, de ce que je fais. C'est vraiment ce qui me motive, voir les autres qui profitent de ce que j'essaie d'accomplir. »

Avec ses collègues du cégep, Caitlin Grady a d'ailleurs coordonné une campagne pour l'égalité des sexes au collège. Ils ont fait la promotion de l'initiative onusienne HeForShe, qui vise à engager les hommes dans cette cause.

Pour l'étudiante, il s'agit d'un enjeu aussi global que local.

Avec la campagne menée au Cégep de l'Outaouais, elle espérait faire sa part ailleurs dans le monde où le sort réservé aux femmes est parfois catastrophique, mais aussi ici même, au Canada, où on éprouve encore certains problèmes, par exemple, au niveau de l'équité des salaires.

Un engagement pour l'engagement

L'an prochain, Caitlin Grady s'envolera vers Halifax (Université Dalhousie) ou Vancouver (Université de la Colombie-Britannique). Elle hésite entre des études en sciences environnementales ou en sciences de la santé.

Chose certaine, elle n'arrêtera pas de s'engager parce qu'elle déménage. « Je veux absolument m'impliquer dans la ville où je vais choisir d'étudier. Je suis vraiment excitée de découvrir de nouveaux groupes communautaires qui auraient besoin de mon aide. Je vais essayer de nouvelles choses, probablement auprès des jeunes parce que c'est le groupe d'âge qui m'intéresse beaucoup. »

De plus, Caitlin part la tête haute. Elle est confiante de voir les initiatives auxquelles elle a contribué en Outaouais se poursuivre. Elle soutient avoir laissé ses différentes organisations entre de bonnes mains.

Avant son départ, un dernier projet : une conférence avec des professionnels de Chelsea pour présenter leur carrière aux jeunes de la municipalité. « On veut vraiment créer des liens entre les différents groupes d'âge. C'est le gros projet en ce moment », conclut la jeune femme.

Rencontrez la Personnalité de la semaine le lundi dans LeDroit, ainsi qu'à 8 h 40 à l'émission Bernier et Cie, animée par Carl Bernier sur ICI Radio-Canada Première 90,7 FM, et au Téléjournal Ottawa-Gatineau de 18 h présenté par Mathieu Nadon sur ICI Radio-Canada Télé.

À chaque semaine, un jury formé de représentants des rédactions du quotidien LeDroit, ainsi que d'ICI Ottawa-Gatineau, nomme un lauréat afin de souligner une réalisation exceptionnelle ou une contribution significative à la vie ou au rayonnement de la région.

Vous connaissez une personne qui mériterait d'être nommée ? Écrivez-nous à nouvelles@ledroit.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer