Docteur Détermination

À son arrivée dans la région, le Dr... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

À son arrivée dans la région, le Dr Gaspard a vite été pris dans le tourbillon des tensions entre les hôpitaux de Hull et de Gatineau. «Je suis un des artisans de la fusion du service d'orthopédie», raconte-t-il.

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Arrivé au service d'orthopédie de l'Hôpital de Hull en 2000, le Dr Henry Servantes Gaspard en a pris la chefferie moins d'un an plus tard. Malgré le départ de plusieurs collègues, il a tenu le fort pendant des années. Sans jamais abandonner, il a su recruter de nouveaux chirurgiens-orthopédistes, et les a même convaincus d'investir dans l'agrandissement de leur clinique. Aujourd'hui, LeDroit et ICI Radio-Canada lui rendent hommage en le désignant Personnalité de la semaine.

Enfant, dans son Haïti natal, le petit Henry Servantes Gaspard voulait déjà être médecin. Une ambition qui l'a suivie lors de son arrivée à Montréal, au milieu des années 1980.

À son entrée à l'Université Laval, il avait déjà ciblé la chirurgie orthopédique. «Je voyais que l'orthopédie allait bien avec ma personnalité, raconte-t-il. Je me définis comme quelqu'un qui aime l'action, et en orthopédie, il y a beaucoup d'action. Il n'y a pas de période d'accalmie.»

Après avoir travaillé à temps partiel au Nouveau-Brunswick tout en complétant son fellowship à Toronto, il s'est établi à Gatineau afin d'être près de l'un de ses frères.

Il a rapidement été pris dans les tensions entre les hôpitaux de Hull et de Gatineau. «Je suis un des artisans de la fusion du service d'orthopédie. Je trouvais que ce n'était pas tout à fait correct d'avoir un même service sur deux sites, et j'avais dit que la seule façon d'améliorer les choses, c'était d'unir nos forces. [...] Malheureusement, il y a eu la fuite de plusieurs de mes collègues.»

Au milieu des années 2000, il ne restait plus que trois chirurgiens-orthopédistes en Outaouais. Le Dr Gaspard a reçu des offres pour aller travailler ailleurs, mais les a toutes déclinées. «J'ai toujours cru qu'on allait être capable de remonter», dit-il.

Des médecins dépanneurs ont été appelés en renfort, mais les orthopédistes en place ont quand même dû prendre les bouchées doubles. «J'ai déjà été obligé de faire deux semaines d'affilée de garde, et ça, c'est l'enfer. Ma maison principale était à l'hôpital.»

Père d'un garçon de 19 ans et de filles de 14 et 15 ans, le Dr Gaspard admet que ces années ont été «une période très, très difficile» en raison des nombreuses heures passées à l'hôpital. Aujourd'hui, il peut souffler davantage. «Mais arrivés à un certain âge, les enfants ont moins besoin de temps avec leurs parents et plus avec leurs amis», souligne-t-il, réaliste.

Au fil des ans, le Dr Gaspard a multiplié les efforts pour recruter de nouveaux orthopédistes, usant de séduction auprès des résidents. Comptant désormais dix orthopédistes, l'Hôpital de Hull peinait jusqu'à tout récemment à leur offrir assez d'espace. De là est né le projet d'agrandissement de la clinique d'orthopédie. Rapidement, un consensus s'est établi: les orthopédistes ont accepté de verser un minimum de 10 000$ chacun pour ce projet de 2 millions$ financé en majeure partie par la Fondation Santé Gatineau. «Ce qu'on avait dit, c'est que la meilleure façon de prouver que c'est un modèle qu'on veut vraiment et qu'on y croit, c'est d'investir. Donc, on s'est investis et on a investi.»

La clinique d'orthopédie permet maintenant de voir davantage de patients et d'offrir des chirurgies mineures sans avoir recours au bloc opératoire. Un centre de recherche y a également été intégré.

L'équipe du service d'orthopédie est «vraiment satisfaite» des nouvelles installations, se réjouit le Dr Gaspard. Certains éléments restent à être peaufinés, mais le chef du service est aujourd'hui convaincu que le meilleur est à venir.

Rencontrez la Personnalité de la semaine le lundi dans LeDroit, ainsi qu'à 8 h 40 à l'émission Bernier et Cie, animée par Carl Bernier sur ICI Radio-Canada Première 90,7 FM, et au Téléjournal Ottawa-Gatineau de 18 h présenté par Mathieu Nadon sur ICI Radio-Canada Télé.

À chaque semaine, un jury formé de représentants des rédactions du quotidien LeDroit, ainsi que d'ICI Ottawa-Gatineau, nomme un lauréat afin de souligner une réalisation exceptionnelle ou une contribution significative à la vie ou au rayonnement de la région.

Vous connaissez une personne qui mériterait d'être nommée ? Écrivez-nous à nouvelles@ledroit.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer