Procès de Roger Lepage: comme dans un Truman Show

Le procès de Roger Lepage se poursuivra la... (Patrick Woodbury, archives LeDroit)

Agrandir

Le procès de Roger Lepage se poursuivra la semaine prochaine au Palais de justice de Gatineau.

Patrick Woodbury, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le présumé meurtrier de Marie D'Amour, Roger Lepage, est devenu le personnage principal d'un Truman Show à la québécoise écrit et réalisé par des enquêteurs de la Sûreté du Québec en 2011.

Au cours des 49 scénarios mettant en vedette une trentaine d'agents doubles, M. Lepage a fait le tour de la province en croyant monter dans la hiérarchie d'une organisation secrète. Récit d'une cavale organisée de toutes pièces.

Les troisième et quatrième journées du procès de cet homme accusé d'un meurtre prémédité, au palais de justice de Gatineau, ont démontré à quel point le coup fourré des policiers de la SQ était préparé. L'enquête semble inspirée du film hollywoodien datant de 1998, Truman Show, dans lequel le personnage joué par Jim Carrey vit une existence et des épreuves décidées à l'avance, sous surveillance mais sans le savoir.

Le corps de Mme D'Amour a été trouvé dans sa chambre de sa petite résidence du rang 1, à Ripon, le 6 octobre 1987. Roger Lepage avait alors été interrogé, puis relâché.

Il a finalement été accusé en 2011, 24 ans après les faits qu'on lui reproche aujourd'hui.

Quarante-neuf scénarios

Suivant leur volonté d'obtenir des aveux de la part du suspect, les enquêteurs de la SQ ont provoqué des rencontres avec Roger Lepage, qui travaillait dans un garage de Chénéville avant son arrestation.

Tout a commencé lorsqu'un « investisseur » est passé par le garage où travaillait M. Lepage, en demandant son chemin. L'investisseur immobilier était, comme tous les autres personnages, un agent double. Ce dernier mentionnait qu'il avait acheté un terrain dans la région et qu'il préparait son déménagement. Pour remercier Lepage de sa gentillesse et de ses informations, on lui a offert 50 $. Le premier contact était fait. La confiance s'est installée au fil des visites qui ont suivi.

Après avoir fait comprendre à M. Lepage que cet investisseur n'était pas blanc comme neige et qu'il aimait bien l'argent vite et bien fait, d'autres personnages se sont greffés à l'histoire.

Il y a eu cet épisode où des membres de ce groupe secret lui ont proposé d'accompagner un des leurs dans une chambre d'hôtel, afin de récupérer l'argent d'une femme ayant des dettes envers eux. À ce moment, Lepage n'agissait qu'en tant qu'accompagnateur. Cette femme, bien entendu, était de mèche avec la SQ.

Roger Lepage a travaillé pour cette organisation. Il a fait le tour du Québec, passant par Val-d'Or, Montréal, Sherbrooke, jusqu'aux Îles-de-la-Madeleine.

Lepage, désirant monter dans la hiérarchie de cette organisation, est allé chercher des explosifs (qu'il croyait être des véritables) pour les transporter à Montréal.

Il a livré, seul, une valise aux Îles-de-la-Madeleine pour en ramener une autre à son organisation. On lui a aussi demandé de récupérer une toile prétendument volée on ne sait trop où pour la transporter au port de Montréal. Le « client » avait même payé 250 000 $ à Roger Lepage. Chaque fois, le travail du suspect était bien fait, et l'organisation secrète lui donnait de bonnes récompenses, et de plus grandes responsabilités. Un jour, il a même cru transporter des armes à Mont-Tremblant.

En Outaouais, le groupe d'agents acteurs l'a invité à jouer de « faux jetons » au Casino du Lac-Leamy. Les jetons étaient des vrais. Les agents doubles n'ont pas le droit de provoquer des gestes illégaux par leur suspect. Dans le cas des armes, il n'a transporté qu'une valise vide, et les 250 000 $ étaient des devises légales.

Puis est venu le grand patron de l'organisation, qui aurait reçu plusieurs confidences de sa recrue. La suite de cette histoire sera entendue la semaine prochaine.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca 

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer