Il fait faire du car surfing à des fillettes

Douze points d'inaptitude sont inscrits au dossier des... (Archives AP)

Agrandir

Douze points d'inaptitude sont inscrits au dossier des personnes déclarées coupables de course de rue ou de surf de véhicule (car surfing).

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Un homme de 29 ans fera face à une vague d'accusations criminelles pour avoir fait faire du car surfing à deux fillettes de 6 et 7 ans, le mois dernier, à La Pêche.

La police de la Municipalité régionale de comté (MRC) des Collines a récemment soumis le dossier au Directeur des poursuites criminelles et pénales, déposant des accusations de négligence criminelle et d'abandon d'enfant.

À deux reprises, les 17 et 18 juillet derniers, des voisins ont appelé la police, trouvant «aberrant» que le conducteur circule avec des enfants assis sur le capot du véhicule. L'alcool n'est pas un facteur dans cette histoire, précise la police.

L'homme en question est le père de la fillette de 6 ans, tandis que l'autre jeune fille est celle de sa conjointe.

Le car surfing est une pratique dangereuse dénoncée par la police, et qui consiste à circuler en voiture, alors que des cascadeurs du dimanche se tiennent debout ou assis sur le véhicule en mouvement.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer