Mark Hutt trouvé coupable

Palais de justice d'Ottawa... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Palais de justice d'Ottawa

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Droit

Un homme d'Ottawa accusé d'avoir tué sa femme dans des circonstances dignes d'une scène de torture a été reconnu coupable du meurtre prémédité de sa conjointe, vendredi.

Un jury a trouvé Mark Hutt coupable, au palais de justice d'Ottawa. L'homme de 36 ans a tué sa conjointe Donna Jones en 2009.

Lors du procès, il a été prouvé par la Couronne que Mme Jones avait été brûlée sévèrement, qu'elle présentait des fractures à neuf côtes et qu'elle avait été atteinte de 29 plombs provenant d'un pistolet à air comprimé. Une trentaine de témoins ont été appelés par le ministère public.

Elle est décédée à la suite de complications dues à l'infection de ses brûlures.

La défense a tenté de convaincre le jury que M. Hutt était bien coupable de négligence criminelle causant la mort, mais pas de meurtre au premier degré.

Deux interrogatoires de l'accusé au poste de police ont été entendus, ainsi que l'appel au 9-1-1 et des conversations téléphoniques de l'accusé avec sa mère. Il avait dit aux policiers qu'il avait accidentellement brûlé sa femme, 11 jours avant sa mort, avec un pot d'eau bouillante. Il a prétexté que sa femme refusait d'aller à l'hôpital et qu'il avait tenté de soigner ses blessures à la maison.

Des proches de la femme, sans nouvelles, ont alerté les policiers.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer