Barricadé dans le Vieux-Hull: l'accusé comparaît

Éric Lévesque a gardé les policiers en haleine... (ÉTIENNE RANGER, Archives, LeDroit)

Agrandir

Éric Lévesque a gardé les policiers en haleine pendant quatre heures, avant de se rendre, mardi.

ÉTIENNE RANGER, Archives, LeDroit

Partager

Sur le même thème

L'homme qui s'est barricadé dans une résidence de la rue Champlain, dans le Vieux-Hull, mardi, fait face à quatre chefs d'accusation. Éric Lévesque, 30 ans, aurait été surpris en pleine introduction par effraction sur la rue Notre-Dame-de-l'Ile, vers 9h15.

Il s'est réfugié au 350, rue Champlain, dans les minutes suivantes. Les policiers se sont rendus à cet endroit vers 9h55. Le suspect a refusé de sortir, et la police de Gatineau a entouré la résidence, appelant en renfort son escouade tactique.

Le siège de près de quatre heures a pris fin vers 13h30, quand l'homme s'est rendu sans offrir de résistance physique.

En état de détresse psychologique, il a été transporté à l'hôpital par ambulance.

Lors de sa crise, M. Lévesque se serait infligé des blessures à l'arme blanche. Il a parlementé avec les policiers du haut du deuxième étage, par une fenêtre ouverte, leur lançant à un certain moment des objets.

Le prévenu a comparu par téléphone depuis l'hôpital peu après midi, mercredi. Il est accusé de deux chefs de bris d'engagement (ne pas avoir gardé la paix et s'abstenir de consommer de l'alcool), d'un chef d'entrave au travail d'un policier et d'introduction par effraction en commettant un vol.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer