Maniwaki: un homme de 51 ans accusé de meurtre

Le palais de justice de Gatineau... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Le palais de justice de Gatineau

Archives, LeDroit

Partager

Sur le même thème

Le présumé auteur du deuxième meurtre à survenir en moins d'un an à Maniwaki a comparu vendredi, au palais de justice de Gatineau.

Michel Sabourin, 51 ans, a été arrêté chez sa présumée victime, Lynda Riopel, une femme de 46 ans, peu après 14h, jeudi.

Les policiers de la Sûreté du Québec ont été appelés à intervenir au 133, rue Principale nord. M. Sabourin, qui aurait entretenu une relation avec la femme, aurait lui-même pris le téléphone après avoir commis l'irréparable.

Mme Riopel a été découverte dans une marre de sang, le résultat de ce qui a toutes les allures d'un épisode de drame conjugal. De nombreuses sources ont affirmé que le meurtre avait été commis à l'arme blanche.

Michel Sabourin ne résidait pas avec Mme Riopel. Son dernier domicile, au 193, Notre-Dame, est situé à un peu plus d'un kilomètre du lieu du crime.

La SQ a interpellé M. Sabourin chez Mme Riopel, le considérant d'abord comme un témoin important. L'Unité des crimes contre la personne et des agents de Mont-Laurier mènent l'enquête. Au terme de l'interrogatoire, il est devenu évident pour les policiers que le témoin important était bien le meurtrier de Mme Riopel.

Comparution

Michel Sabourin, de petite taille et portant la moustache, a fait une brève apparition dans le box des accusés, peu avant midi. Il a gardé le silence, observant attentivement l'auditoire, dans la salle. Sans emploi stable, il s'est prévalu de l'Aide juridique.

L'avocate au dossier, Danielle Mongeon, a enregistré un plaidoyer de non-culpabilité.

Le Bureau des poursuites criminelles et pénales a autorisé une plainte de meurtre non-prémédité. Michel Sabourin devrait réapparaître au palais de justice de Gatineau jeudi prochain. Il demeurera détenu à la prison de Hull jusqu'à cette date, après quoi il pourrait être transféré à St-Jérôme. Son procès, s'il a lieu, se déroulera à Mont-Laurier. Le palais de justice de Maniwaki, pour des raisons logistiques, ne peut accueillir des procès devant jury.

M. Sabourin a multiplié les déménagements depuis les années 90, selon des documents de la cour. Il a résidé dans les anciennes villes de Gatineau et de Buckingham, à Blue Sea et Gracefield, dans la Haute-Gatineau, ainsi qu'à Rosemère, au nord de Laval.

Il s'agit du deuxième meurtre en moins d'un an à Maniwaki. Le 19 mars 2012, un octogénaire de Maniwaki a été tué dans la résidence familiale du 445, rue St-Lionel. Selon la SQ, Guy Begley, 84 ans, a été assassiné par son fils Charles Begley, 50 ans.

La mère, le père et le fils résidaient tous au même endroit. C'est la mère du suspect qui avait alors prévenu la police.

Une accusation de meurtre non-prémédité pèse toujours contre quinquagénaire.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer