Le calvaire de deux locataires gatinois

La vie d'un jeune couple frise le ridicule... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

La vie d'un jeune couple frise le ridicule depuis son déménagement au 875, rue Jacques-Cartier, à Gatineau.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partager

Sur le même thème

Il a fallu l'intervention de la police, des plaintes en série auprès de la Ville, et des démarches auprès de la Régie du logement pour qu'ils puissent finalement boire de l'eau du robinet...

La vie d'un jeune couple frise le ridicule depuis son déménagement au 875, rue Jacques-Cartier, à Gatineau. Le 15 décembre dernier, Jessie Maisonneuve et sa conjointe Julia Anstee ont élu domicile au deuxième étage de cette jolie maison centenaire, située sur le bord de la rivière Gatineau. Celui qui se dit «propriétaire», et qui réside au premier étage, leur a fait signer un bail, se montrant plutôt aimable pendant leur première visite. Il leur a demandé de payer pour les premier, deuxième et dernier mois du bail, pour un total de 3 000$. Mais ce n'était pas le vrai propriétaire.

Les jeunes locataires affirment que cet homme les entraîne depuis plus de deux semaines dans une spirale cauchemardesque, marquée par la peur. Jessie Maisonneuve et Julia Anstee soutiennent que ce même homme a, en quelques semaines, coupé leur alimentation en eau et en électricité, en plus de proférer des menaces à leur endroit, au nom d'un conflit créé de toutes pièces par le mensonge.

Hier, LeDroit a été témoin de la visite du vrai propriétaire au 875, Jacques-Cartier, qui, sous escorte policière et sous la lentille de notre photographe, a finalement pu pénétrer dans l'appartement d'en bas, pour rouvrir l'alimentation en eau et faire entrer un plombier. Les tuyaux auraient souffert dans ces conditions, à -20 degrés Celsius.

Le vrai propriétaire, Éric Vachon, ne savait même pas que le jeune couple vivait dans son logement depuis le mois dernier. Il s'est rapidement montré désolé pour tout ce qui se passait à son insu. Qui plus est, le locataire d'en bas qui donne autant de misères, ne paie plus son loyer au vrai propriétaire depuis le mois de septembre.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer