Les motoneigistes de la région attendent toujours

Les amateurs de motoneige doivent prendre leur mal en patience. (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partager

Sur le même thème

Les amateurs de motoneige doivent prendre leur mal en patience.

En dépit d'une bonne bordée de neige, de nombreux sentiers sont toujours impraticables, tant en Outaouais que dans l'Est ontarien.

La première tempête hivernale qui a déferlé sur la région, la semaine dernière, a beau avoir déposé jusqu'à 40 centimètres de neige par endroits, elle a aussi déraciné de nombreux arbres qui rendent inaccessibles plusieurs kilomètres de pistes. «On a un réseau de 600 kilomètres et il n'y a que 5% à 10% des sentiers qui sont ouverts, à cause de la tempête», déplore le président du club de motoneige Les Ours blancs, François Saumure.

Une situation inhabituelle, à ce temps-ci de l'année, sur ce réseau qui s'étend de Maniwaki à la Réserve faunique La Vérendrye, et du Pontiac à la porte des Laurentides.

Au cours des derniers jours, les surfaceuses du club ont eu passablement de difficulté à déblayer les sentiers. «Plusieurs d'entre eux sont complètement bouchés. Habituellement, on les travaille à partir du mois de septembre et rendu autour du 15novembre, tout est prêt. Là, tout est à recommencer», poursuit M.Saumure.

En pleine période des Fêtes, le club est à la recherche de bénévoles pour repérer les endroits où les sentiers sont encombrés.

Depuis quelques jours, des équipes s'activent à élaguer les arbres, mais le travail est colossal. Plus de 450 kilomètres sont toujours fermés.

«Nous avons une vingtaine de bénévoles qui nous donnent un coup de main, mais on en aurait besoin de 150», lance le président des Ours blancs.

Toute personne intéressée à prêter main-forte aux membres du club est invitée à contacter François Saumure au 819-334-4854.

Petite-Nation et Est ontarien

Un peu plus au sud, dans la Petite-Nation, quelques sentiers sont déjà accessibles aux motoneigistes.

C'est notamment le cas de sentiers qui longent la 148, entre Thurso et Montebello et des sentiers qui mènent au Lac-Simon, à Saint-André-Avellin et à Chénéville.

Dans l'est de l'Ontario, la plupart des sentiers sont fermés, mis à part quelques kilomètres dans le Canton de Russell et au sud-ouest d'Ottawa, de Arnprior à Carleton Place.

«Nos surfaceuses sont sur les sentiers. Officiellement, ce n'est pas ouvert, mais ça peut être praticable par endroits. Souvent, ce sont les fossés dans les champs de fermiers qui compliquent le travail. Il n'y a pas toujours assez de neige pour les remplir», indique l'un des membres du club de motoneiges de l'est de l'Ontario, Marc Faubert. De Sarsfield à Saint-Eugène, entre la rivière des Outaouais et l'autoroute 417, le club est responsable, chaque année, d'un réseau de 435 km de sentiers. La neige prévue par Environnement Canada, au cours des 48 prochaines heures, pourrait cependant accélérer l'ouverture de nombreux sentiers.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer