Une réputation difficile à rétablir

Abel Santana Solano a été blanchi des accusations... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Abel Santana Solano a été blanchi des accusations auxquelles il faisait face au début du mois.

Étienne Ranger, LeDroit

Partager

Sur le même thème

Trois hommes blanchis de graves chefs d'accusation de vol, d'enlèvement, de séquestration et d'agression sexuelle d'une danseuse nue, à Gatineau, veulent rétablir leur réputation et obtenir réparation auprès des autorités. L'un d'eux, qui a passé sept mois en détention préventive, se prépare à poursuivre le Procureur général du Québec.

Le 1er novembre 2011, l'escouade tactique de la police de Gatineau intervenait au 61, rue des Capucines, dans le secteur Hull. Un large périmètre de sécurité avait été érigé, car, disait-on à l'époque, il y avait possibilité qu'une personne armée se trouve à l'intérieur. Les policiers n'y ont finalement trouvé personne.

Dans les heures qui ont suivi, les frères Abel Santana Solano, 32 ans, et Alejandro-Wilky Santana-Espinosa, 27 ans, étaient arrêtés et comparaissaient au palais de justice de Gatineau. Daniel Arkafi a été arrêté en janvier dernier, à sa plus grande surprise. Les trois hommes assurent que la présumée victime a tout inventé.

La victime alléguée a affirmé avoir été forcée à avoir une relation sexuelle, sous la menace d'une arme, après avoir été enlevée à proximité d'un bar de danseuses nues d'Ottawa. Celle qui ne peut être nommée en raison de la nature des chefs d'accusation, ne s'est présentée que très rarement en cour afin d'offrir son témoignage. La police détenait toutefois sa version sur vidéocassette.

Versions différentes

La version de la femme aurait changé à plusieurs reprises, a soutenu la défense. Les procédures judiciaires se sont allongées à mesure que la Couronne tentait d'étaler sa preuve.

Les trois hommes représentés par MeNicolas St-Cyr ont vu les accusations retirées par le ministère public. Les deux frères ont été blanchis au début de mois de décembre, et M.Arkafi, lundi dernier.

«Ma question est la suivante: pourquoi la police n'a pas enquêté de façon plus professionnelle? La fille a changé sa version à quatre reprises, s'insurge Abel Santana Solano. J'ai fait sept mois de prison, en attendant les résultats d'ADN prélevés sur la fille, pour finalement entendre la confirmation qu'il n'y avait aucune trace d'ADN...»

M.Arkafi, de son côté, a perdu son emploi lorsque son patron a su qu'il était accusé au criminel. «Il y a assez d'histoires pour écrire un livre! C'est incroyable. Comment c'est possible?»

La présumée victime s'est pourtant bien rendue au 61, des Capucines, dans la nuit du 31octobre au 1ernovembre 2011. L'appât du gain pourrait expliquer un tel récit puisque la police a saisi plus de 3000$ auprès des suspects. Cette somme, disait la victime alléguée, était le résultat des recettes de sa soirée de travail au bar ainsi que de l'argent de son bien-être social. «C'était le 31 au soir, dit M.Santana. J'avais de l'argent liquide sur moi pour payer le loyer. Puis, je travaille dans la construction, dans mes journées, j'achète des matériaux avec cet argent. Ce n'est pas son argent.»

Dans les jours suivant leurs arrestations, des médias, dont LeDroit, rendaient compte des voitures luxueuses régulièrement garées devant la résidence de la rue des Capucines. «Oui, dit M.Santana, je reçois chez moi des gens qui ont de l'argent, des gens de la construction pour des barbecues, des soupers...»

Les deux hommes espèrent que la femme qui se disait leur victime soit confrontée à des accusations criminelles de parjure.

La Couronne s'opposait toujours, lundi, à la remise des sommes saisies. Un juge entendra les deux parties demain, concernant la remise ou non de l'argent aux hommes acquittés. La police de Gatineau n'a pas commenté, puisque le dossier est toujours devant tribunal.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer